Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château du Turreau

Dossier IA86009602 réalisé en 2017

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeschapelle, parc, cour
Dénominationschâteau
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Châtellerault-3
AdresseCommune : Coussay-les-Bois
Lieu-dit : Le Turreau
Cadastre : 1833 H 25 ; 2017 AL 24

Le toponyme Turreau provient du terme "thureau" qui désigne un monticule de terre ou une colline.

Le château du Turreau n’est mentionné que dans de rares sources anciennes. Il est difficile de savoir s'il s'agissait d'un fief ou d'une simple métairie pendant l'Ancien Régime. Peu de temps avant 1830, il est habité par André Eutrope Bourdin, originaire de la région de Brie en Seine-et-Marne, son épouse Rose Robin, et leurs enfants. En 1844, c'est Louise Bourdin, l'une des filles de la famille, qui en est propriétaire. Elle y réside avec son époux André Douady, maire de la commune à la fin du 19e siècle, et leurs enfants. En 1852, la propriété est vendue à Clément Drouault, propriétaire à Lésigny, qui fait reconstruire le logis vers 1855. Depuis les années 1830 au moins, il possédait des carrières de pierre meulières à Vicq-sur-Gartempe, Lésigny et Coussay-les-Bois avec lesquelles étaient réalisées des meules de moulins. Celles-ci furent notamment exposées à l'Exposition Universelle de 1855 à Paris, où elles permirent à Clément Drouault de remporter une médaille "mention honorable". Dans la seconde moitié du 19e siècle, les meules de Lésigny étaient notamment expédiées à Marseille, Nantes, Trieste, Vienne, en Sardaigne, en Angleterre, en Hollande, en Italie et en Belgique.

La chapelle du château a probablement été construite à une époque postérieure, dans le dernier quart du 19e siècle.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Le château du Turreau n'a pas pu être visité lors de l'inventaire de la commune.

La demeure est implantée sur une colline surplombant la route départementale joignant Châtellerault et Lésigny.

Il est construit en pierre calcaire enduite et couvert d'ardoises. L'édifice est composé d’un grand corps de bâtiment rectangulaire, flanqué de pavillons, qui présente quatre travées de fenêtres couvertes de plates-bandes sur son élévation sud-est et trois travées sur son élévation nord-ouest. Les niveaux des pavillons sont marqués par des bandeaux en pierre de taille. Le corps de logis principal est couvert d'un toit à deux pans, tandis que les pavillons sont couverts de toit à quatre pans décorés d'épis de faîtage.

Le style architectural employé est très sobre, comme s'est souvent le cas dans les constructions des deux premiers tiers du 19e siècle. Cependant, quelques lucarnes présente des ornements classiques, comme des pilastres ou des frontons triangulaires.

La chapelle du château, située au sud du logis, arbore un petit clocheton au-dessus du mur pignon nord. La construction est protégée par un toit à deux pans couvert d'ardoises.

Murscalcaire enduit
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1836-1914: Matrice des propriétés foncières de Coussay-les-Bois.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 2226-2231
  • AD 86. 8 M 3 103, 1836-1936 : Coussay-les-Bois, recensement de la population.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 8 M 3 103
Documents figurés
  • AD 86. E N 1728, 1785 : Atlas des seigneuries de Coussay, la Vervollière et de la Trompaudière.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : E N 1728
  • AD 86. 4 P 5432-5441, 1833 : Coussay-les-Bois, cadastre napoléonien

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 5432-5441
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.