Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château de Parançay

Dossier IA17000984 réalisé en 2000

Fiche

Parties constituantes non étudiéeslogement, dépendance, cour, porche
Dénominationschâteau
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Saint-Jean-d'Angély
AdresseCommune : Bernay-Saint-Martin
Lieu-dit : Parançay
Adresse : 2 place du
Four banal
Cadastre : 2016 C 162, 819 ; 1838 C1 86, 90, 91 Archives Départementales de la Charente-Maritime, plan cadastral napoléonien de 1838, 3 P 5109/12, section C1 dite de Vineuil.

La terre de Parançay relevait de la seigneurie de Surgères. En 1324, elle appartient à un certain Guillaume de La Forest, en 1366 à Guichard d’Angles et en 1376 à Jean Issoray, époux de Jeanne d’Angles. Par la suite, elle passe aux mains du vicomte Jean Combon puis à celles de la famille Cousdun, avant d’être cédée, sous François 1er, aux Poquières. En 1659, elle échoit à Armand de Lescours, après son mariage avec Hélène de Polignac. Les Lescours conservent le château jusqu’en 1774, date à laquelle il est acquis par François de Beaucorps, seigneur de la Bastière. Sa descendance en reste propriétaire durant une partie du 19e siècle.

Le pavillon porche, datant du 16e siècle, couvert d’ardoises et flanqué de deux tours cylindriques, donne accès à une cour sur le côté de laquelle a été bâtie une maison dans les années 1890. Le plan cadastral napoléonien de 1838 donne une idée sur l’apparence du château du début du 19e siècle. Outre les bâtiments actuels, il comprenait en plus de grands corps de bâtiments établis dans la prairie à droite ainsi que des douves. Un de ces bâtiments, de plan en U, correspondait au corps de logis avec deux ailes latérales, auquel devait être accolé deux tours d’angles. Un autre corps de bâtis était placé au sud et devait aussi être doté d’une tour.

Un deuxième logement est accolé au premier, sa façade sur cour est datable de la 1ère moitié du 20e siècle. Les toitures du pavillon-porche ont vraisemblablement été refaite au cours du 19e siècle.

Période(s)Principale : 14e siècle, 16e siècle, 2e moitié 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle

Le château de Parançay se compose de deux logements accolés, d’une aile de dépendances en retour ainsi que de servitudes placées au sud. Le premier logement, établi en fond de cour, présente trois travées, un solin, un bandeau d’appui, une corniche moulurée et des ouvertures en arc segmentaire à agrafes saillantes. Son toit dit à la mansart, couvert d’ardoises et agrémenté de deux épis de faîtage, est percé de trois lucarnes à frontons triangulaires et à ailettes striées. Sa façade arrière, beaucoup plus sobre, est percée de deux travées et agrémentée d’une corniche.

Le second logement, accolé à droite, dispose de trois travées, d’un solin en parement de pierres et de bacs à fleurs sous les fenêtres de l’étage. Sa face latérale comprend une travée et sa face arrière est dotée de sanitaires en saillie. Une construction en parpaings est accolée sur les face arrière du second logement.

L’aile de dépendances en retour des logements est pourvu, entre autres, d’ouvertures à linteau en bois et d’une large baie en arc segmentaire à agrafe saillante. Dans ce corps se situe également un hangar à large ouverture à linteau en bois. Dans le prolongement sud de ce corps, on trouve le porche d’entrée du château. Il s’agit d’un pavillon-porche couvert d’ardoises et surmonté de deux girouettes en zinc, auquel sont accolées deux tours cylindriques à toits en poivrière. En retour du pavillon-porche se trouve des dépendances percées d’une large porte et dotée d’attaches-chevaux, il devait s’agir à l’origine d’une écurie. Dans le parc se situe aussi une ancienne buanderie à laquelle est adossée un lavoir.

Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés croupe brisée
État de conservationbon état
Techniques
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • Chasseboeuf, Frédéric. Châteaux, manoirs et logis : la Charente-Maritime. Prahecq : Patrimoines et Médias, 2008. p.278, 278.

  • Le Patrimoine des communes de la Charente-Maritime, Poitou-Charentes. Tome 1. Paris : Flohic, 2002. p. 337.

  • Texier, Jean. Inventaire archéologique de l’arrondissement de Saint-Jean d’Angély. 6e fascicule, Canton de Loulay. Saint-Jean d'Angély, imprimerie Brisson, 1972. p 3 à 5.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Moretti Pierrette - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.