Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château de la Jarrie Audouin

Dossier IA17004968 réalisé en 2001

Fiche

Parties constituantes non étudiéespuits
Dénominationschâteau
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Saint-Jean-d'Angély
AdresseCommune : La Jarrie-Audouin
Adresse : rue du
Château
Cadastre : 2016 B non cadastré ;

Situé à proximité de l’église, sur une élévation naturelle, le château de la Jarrie-Audouin dominait le bourg. Il n’en reste que très peu de chose, si ce n’est une partie du logis séparé en deux maisons d’habitation, qui tourne le dos à un pré où se tenait le reste du château, un puits et une salle voûtée.

La première mention du château remonterait au milieu du 15e siècle, lorsque Nicole de la Chambre s'établit à La Jarrie. Ses descendants garderont le domaine jusqu’au 17e siècle, avant qu’il ne passe par mariage à la famille Tiraqueau, qui n'y résida jamais. En 1774, le château est vendu à Louis-Antoine Valentin, médecin du roi Louis XVI, dont le frère était maire de Saint-Jean-d’Angély.

Louis-Antoine Valentin quitte son château à la Révolution et entre, en 1792, comme major du corps des hommes d’armes à pied dans l’armée des princes. Ses biens sont vendus aux enchères en 1793. Une description du château, probablement faite à cette époque, laisse alors apparaître son importance : 22 pièces dont 8 chambres, 2 salons, une salle à manger, une cuisine, une bibliothèque et une salle de billard. La décoration affiche des moulures de plâtres, des tapisseries, des tableaux, des meubles et de la vaisselle précieuse.

Louis-Antoine Valentin meurt en 1823, sans enfant, ce sont ses neveux qui héritent du château. En 1827, la foudre provoque un incendie qui endommage une grande partie du bâtiment qui tombe en ruines par la suite. En 1922, le château est presque totalement ruiné, mais différentes pièces sont toutefois localisables dont la salle à manger qui ouvre au sud, sur un parc. Les portes-fenêtres du salon donnent sur une terrasse qui portent des débris de balustres. On voit encore dans le salon un parquet en fougères et, au mur, des colonnes Louis XV, cannelées et à chapiteaux, encadrant des panneaux où étaient jadis tendues des tapisseries. Au-dessus des portes, de fins trumeaux en plâtre représentent la peinture, la sculpture, la musique et l’architecture.

En 1949, il ne reste définitivement plus rien du château de La Jarrie, dont les pierres ont été utilisées pour l’empierrement des chemins de la commune.

Période(s)Principale : 15e siècle , (?)

Du château de La Jarrie-Audoin, il ne reste de visible aujourd'hui qu'un puits couvert d'une construction maçonnée à toit plat en pierre.

Murscalcaire moellon
Toitpierre en couverture
Couvertures
État de conservationbon état
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales de la commune de la Jarrie Audouin.

Bibliographie
  • Le patrimoine des communes de la Charente-Maritime. Paris : Flohic éditions. 2002. p. 342, 343.

    p. 344.
  • Texier, Jean. Inventaire archéologique de l'arrondissement de Saint-Jean d'Angély. Canton de Loulay. Sixième fascicule. Saint-Jean d'angély : Imprimerie Brisson. 1972. p. 12, 13.

    p. 15, 16.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Bélaïfa Mikaël - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.