Auteur
Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Île de Ré - Île de Ré
  • Commune Sainte-Marie-de-Ré
  • Lieu-dit Saint-Sauveur
  • Cadastre 1961 X1  ; 2014 X 396

D'après la légende, la chapelle aurait été fondée en 596 à la demande d'une grande dame d'Espagne sauvée d'un naufrage au large de l'île. Cette chapelle ex-voto est dédiée au saint Sauveur. La première mention d'un prieur de Saint-Sauveur apparait en 1236. En 1292, deux moines et un prieur vivent dans ce prieuré qui dépend de la congrégation de Cluny. Le prieuré est détruit en 1575.

Au début du XVIIe siècle, il est uni au prieuré Saint-Martin de l'île d'Aix. En 1618, l'évêque de Saintes ordonne au titulaire du prieuré de faire rebâtir la chapelle mais le projet n'aboutit pas, la chapelle reste à l'état de ruines jusqu'à la Révolution.

Le 1er avril 1838, une nouvelle chapelle est consacrée, cette dernière est édifiée sur les anciennes fondations. Le 20 février 1879, un violent coup de vent détériore la chapelle dont le clocher tombe sur la toiture. "Un ange en pierre de taille, placé au sud-ouest de la façade, est tombé de quatre mètres de hauteur sans se briser" (Musée E. Cognacq, fonds Atgier). Elle est restaurée en 1912.

Chaque année, le 6 août, un pèlerinage y est effectué. En 1907, une trentaine de sépultures en pierre, en forme d'auge, avec couvercles prismatiques, sont découvertes aux alentours de l'ancien prieuré.

L'estrade du chœur, qui était carrelé, ainsi qu'un ex-voto (plaque en bois sur laquelle est peinte une inscription racontant l'histoire de cette chapelle) ont disparu à une date indéterminée.

La chapelle est isolée au sud-est du lieu-dit La Noue, à proximité du rivage. L'édifice, orienté, présente un seul vaisseau communiquant à l'est avec une petite sacristie. La chapelle est couverte d'une charpente apparente à trois fermes. Le portail en plein cintre est surmonté d'un oculus à ébrasement rectangulaire à l'intérieur.

A l'extérieur, la porte en plein cintre est encadrée de deux niches concaves décorées de cannelures, qui devaient porter des inscriptions aujourd'hui effacées. Au-dessus, s'ouvre un oculus surmonté d'une pierre gravée portant l'inscription "Saint-Sauveur". Le mur est orné d'une corniche moulurée. Un socle en pierre, au-dessus du pignon, porte la date "1866" et soutient l'armature à laquelle est suspendue la cloche. Le pignon de la sacristie est surmonté d'une petite croix en pierre.

  • Murs
    • calcaire moellon crépi
  • Toits
    tuile creuse
  • Plans
    plan allongé
  • Étages
    1 vaisseau
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon découvert
  • Typologies
    Edifice religieux
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Documents d'archives

  • AD17, La Rochelle. 1 J 563 Archives d'origine privée. 1715 : visites des paroisses de l'île de Ré

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 1 J 563 Archives d'origine privée
  • AD17, La Rochelle. 208 V 2 Cultes. Visite d'église, 1852

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 208 V 2 : cultes
  • Musée Ernest Cognacq, Saint-Martin-de-Ré, Carton 10. Chapelle Saint Sauveur.

  • Archives diocésaines de La Rochelle-Saintes, La Rochelle. II D 17 Visites pastorales (ancienne cote). 1697 : Visite pastorale

    Archives diocésaines de La Rochelle-Saintes, La Rochelle : II D 17 : Visites pastorales (ancienne cote)
  • BM, La Rochelle. Ms 774. Visites paroissiales, 1629, 1650

    Bibliothèque municipale, La Rochelle : Mss 774
  • BM La Rochelle, Ms. 760, fol. 53 V° : Visites paroissiales.

    Bibliothèque municipale, La Rochelle : Ms. 760, fol. 53 V°

Bibliographie

  • Atgier, Dr Émile, Sarcophages du Moyen Age découverts à Saint-Martin-de-Ré, le 20 août 1908, t. XVIII (1908-1912).

  • Augeraud (Catherine), Les établissements réguliers du diocèse de Saintes, des origines à la veille de la Réforme, Bordeaux, Centre de recherches sur les origines de l'Europe moderne,1973, in-4°, 187 p. multigr., tableaux, pl. [Maîtrise Lettres, section Histoire, Bordeaux III, 1973]

  • Berlioz (Dr Charles), Ré, in : Bulletin des Amis de l'île de Ré, n°47, février 1973.

  • BLANCHON (Pierre), Les îles de Saintonge et d'Aunis, La Rochelle, F. Pijollet, 1931, In-8°, 172 p., 146 fig., II pl.

  • Jourdan (Jean-Baptiste-Ernest-Marcou), Vivier (Théodore), Dictionnaire topographique de la France, Département de la Charente-Inférieure, Arrondissement de La Rochelle, [XIXe siècle], In-fol., 348 ff. ms.

  • Kemmerer (Dr Eugène), Histoire de l'île de Ré, L'insula Rhéa, 2e éd., 1888 [réimpr. Saint-Martin-de-Ré, Impr. Jeanne d'Arc, 1966, In-4°, 544 p., fig.]

  • Luce (Siméon), Visite par les prieurs de Barbezieux et de Saint-Sauveur de Nevers des monastères de la congrégation de Cluny situés dans la province de Poitou, 1292, 4e série, t. V, 1859

    Bibliothèque de l'Ecole de Chartes
  • Musset (Georges) éd., Le chartrier de Pons, t. IX, 1881, pp. 12-13

    Archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis
  • RABANIT (Henri), Guide de l'Ile de Ré, Nancy, Paris, Strasbourg, Impr. Berger-Levrault, 1939, In-16, 72 p., fig., 1 carte.

  • Rédet (Louis), éd., Visite des monastères de l'ordre de Cluni situés dans la province de Poitou, 1340 et 1343, t. IV, 1875.

    p. 416

Documents figurés

  • Musée Ernest Cognacq, Saint-Martin-de-Ré, Carte de l'isle de Ré, 1742.

Date d'enquête 1986 ; Dernière mise à jour en 2014
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
(c) Communauté de communes de l'Île de Ré
Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers