Dossier IA19000201 | Réalisé par
Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Chapelle Saint-Maximin dite chapelle des Pénitents Noirs
Auteur
Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel
  • (c) Ville de Collonges-la-Rouge

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Collonges-la-Rouge - Meyssac
  • Commune Collonges-la-Rouge
  • Cadastre 1831 C1 157  ; 2007 AI 180
  • Dénominations
    chapelle
  • Genre
    de pénitents noirs
  • Précision dénomination
    chapelle Saint Maximin
  • Vocables
    saint Maximin
  • Appellations
    Chapelle des Pénitents Noirs

La chapelle Saint-Maximin aurait appartenu au prieuré de Collonges et daterait du 14e siècle. Dès l´origine, elle est affectée à la sépulture de certaines familles de Collonges, comme celle des Maussac. Cette chapelle est également connue sous la dénomination "chapelle des Pénitents noirs" en référence à la confrérie de Pénitents qu´elle a accueillie à partir de 1630. Durant de longues années, la chapelle est laissée en ruine. Ce n´est qu´en 1927 que l´association des amis de Collonges entreprend de la restaurer. Une partie de son voûtement et le sommet du clocher-mur sont alors refaits.

  • Période(s)
    • Principale : 14e siècle
    • Principale : 15e siècle
    • Secondaire : 2e quart 20e siècle

Cette chapelle, à chevet plat, est située à l´angle nord-est de la place de l´église. De plan rectangulaire régulier, elle est édifiée en gros appareil régulier de grès rouge. Elle est composée de deux travées voûtées d'ogives, retombant sur un faisceau de colonnettes. Le mur-pignon occidental est composé d´un portail en arc brisé, surmonté d´un clocher-mur ajouré d'une baie. Sur le mur gouttereau sud, on remarque une petite porte, aujourd'hui murée, surmontée d´un écu aux armoiries de la famille Maussac (d´or au chevron de gueules, accompagné de trois étoiles ou de trois molettes d´éperon de sable, deux en chef, une en pointe). Armes que l´on retrouve d´ailleurs également sur une des clefs de voûte de la chapelle.

  • Murs
    • grès moellon
    • grès pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan rectangulaire régulier
  • Couvrements
    • voûte d'ogives
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
  • État de conservation
    restauré
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • armoiries
    • ornement géométrique
    • ornement végétal
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • POULBRIERE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et archéologique des paroisses du diocèse de Tulle. 1ère éd. 1842-1917 ; 2e éd. Brive : Imprimerie Chastrusse et Cie, 1964-1966.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (19) 94 POU
    p. 326-327

Annexes

  • Les confréries de Pénitents
Date d'enquête 2008 ; Dernière mise à jour en 2008
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel
(c) Ville de Collonges-la-Rouge
Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.