Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle de Meyney

Dossier IA33008624 réalisé en 2013

Fiche

Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive gauche)
Hydrographiesla Gironde
AdresseCommune : Saint-Estèphe
Lieu-dit : Meyney
Cadastre : 2015 OB 328 ; 1825 B1 79

L'inventaire détaillé de la paroisse de Saint-Estèphe dressé en 1737 à la demande de l'archevêque de Bordeaux (mentionné par Bernard Ginestet) indique à l'article 43 : "Il y a une chapelle chez les Pères Feuillants. Personne n'habitte ny à dessus, ny au dessous. Elle est bâtie et ornée avec décence. On y dit la messe, on ignore depuis quand. On n'y administre point les sacrements".

D'après l'abbé Baurein vers 1784 : "il n'y a plus qu'un petit Oratoire, où la procession de Saint-Estèphe s'arrête le second jour des Rogations".

Lors de la vente de Meyney comme bien national en 1791, le domaine se compose de maison, chapelle, cuvier, chai, grange ; s'agit-il de cette chapelle bien éloignée du logis ou bien d'un espace qui était voisin de la demeure et de ses dépendances ?

Un bâtiment figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1825. Mais l'actuelle chapelle, construite en pierre de taille, semble avoir été reconstruite dans la 2e moitié du 19e siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle

La chapelle se situe au nord de la demeure de Meyney dans les vignes.

Elle est entièrement construite en pierre de taille ; la porte sur le pignon est en plein-cintre ; une croix est sculptée sur le fronton.

Chapelle fermée, non visitée.

Murscalcaire pierre de taille
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
Énergies
Techniquessculpture
Représentationscroix latine
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Documentation complémentaire sur le domaine de Meyney

    -Histoire économique de la Révolution française, Vente des biens nationaux, tome 2, 1912, p. 304.

    14 février 1791 : domaine de Coley-Meney (maison, chapelle, cuvier, chai, grange, 261 j. 26 r. vigne et prairies) (Feuillants de Bordeaux). Est. 307567 l. ; adj. 485000 l. à Charles Lutkens, négociant à Bordeaux.

Références documentaires

Bibliographie
  • BAUREIN Abbé. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Labottière (frères), imprimeur libraires, 1784, t.1.

    p. 285
  • GINESTET Bernard. Saint-Estèphe. Paris : Nathan, 1985. (Le Grand Bernard des vins de France).

    p. 162
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire