Dossier IA79001002 | Réalisé par
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Chamoiserie Noirot, puis blanchisserie industrielle Grippon
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Niort
  • Commune Niort
  • Adresse 128 rue du Moulin de Bessac
  • Cadastre 2000 BM 479
  • Dénominations
    chamoiserie, blanchisserie industrielle
  • Appellations
    chamoiserie Noirot, puis blanchisserie Grippon
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, cheminée d'usine, pièce de séchage, bureau

Cette chamoiserie est bâtie vers 1870 pour Jean-Ernest Noirot, négociant et propriétaire du moulin de Bessac. Il semble que l'activité de chamoiserie cesse avant les années 1920. Les bâtiments changent plusieurs fois de propriétaires et sont transformés pour partie en saboterie-menuiserie et pour l'autre partie en blanchisserie industrielle par MM. Grippon et Guérit en 1932. Un bureau et une remise sont bâties en 1936. Par la suite, cette blanchisserie s'agrandit en bénéficiant de la cessation d'activité de la menuiserie dans les années 1940. L'entreprise a été vendue à la société de nettoyage Elis dans les années 1970. De 15 à 20 personnes travaillaient dans la blanchisserie.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1936, daté par source, daté par travaux historiques

L'atelier de fabrication possède un étage carré et un comble à surcroît. Les pignons sont en moellon enduit pour le rez-de-chaussée et en pierre de taille pour les deux autres niveaux : de grandes baies, fermées par des abat-vent en bois, y sont percées. Les murs gouttereaux sont également en moellon enduit pour le rez-de-chaussée, tandis qu'aux étages, la structure de maçonnerie se compose de cinq poteaux en pierre de taille régulièrement espacés entre les chaînes d'angle. Des abat-vent, formés de lattes de bois, sont fixés entre ces poteaux. Les deux niveaux supérieurs servaient initialement de séchoir, plus tard, le premier étage a été clos par un remplissage de brique. La cheminée circulaire en brique mesure environ 12 m de haut. Le bureau, construit en 1936, est en pan de métal et parpaing et couvert d'un toit en appentis en ciment amiante.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • calcaire pierre de taille
    • métal pan de métal
    • béton parpaing de béton
    • brique
  • Toits
    tuile creuse, tuile mécanique, ciment amiante en couverture
  • Étages
    1 étage carré, comble à surcroît
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
    • appentis
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections
    édifice non protégé MH

Industrie du cuir

  • AD Deux-Sèvres, 3 P 30. Matrices cadastrales de Niort, registres de 1882 et de 1910.

Bibliographie

  • Arches, Pierre. Niort-Paris-Niort. Les frères Main et leur descendance (XVIIIe - XIXe siècles). Bulletin de la société historique et scientifique des Deux-Sèvres, 2e s., t. 17, 1984, p. 171-251.

    p. 229-243

Documents figurés

  • Mégissiers travaillant sur la quai de la Regratterie ; le bâtiment de la chamoiserie apparaît en arrière-plan. Carte postale des années 1920 (?), dans : « Niort en cartes postales anciennes »/Emile R. Brethé, Zaltbommel (Pays-Bas) : Bibliothèque européenne, 1976, document 69.

  • Vues extérieures et intérieures de la blanchisserie. Photographies prises après 1936, par Marceau Carrière, photographe. Collection particulière.

Date d'enquête 2000 ; Dernière mise à jour en 2000
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.