Dossier IA79001007 | Réalisé par
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Chamoiserie Martin-Bastard, puis ganterie Rousseau
Auteur
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Niort
  • Commune Niort
  • Adresse 70 quai de la Regratterie
  • Cadastre 1846 J 1613 à 1619  ; 1971 BX 99
  • Dénominations
    chamoiserie, ganterie
  • Appellations
    dite chamoiserie Martin-Bastard, puis ganterie Rousseau
  • Destinations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, logement patronal, pièce de séchage

Jusqu'au début du 19e siècle, l'endroit constituait l'angle nord des fortifications de Niort, avec ici une tour d'angle appelée tour de la Folie et des parties de murs parallèles au quai, jusqu'à la rue de la Poterne. La tour et ces portions de murs apparaissent encore sur le plan dit d'alignement de Niort en 1820, époque à laquelle la destruction des fortifications est en cours. Sur le plan cadastral de 1846, la configuration des lieux a peu évolué, si ce n'est que les murs ont disparu de même que certains bâtiments les plus au nord, laissant la tour seule dans son angle de parcelle, aux portes du jardin des plantes. Il existe une petite maison en bordure de quai et une autre, plus importante, à l'arrière, le tout appartenant à Louis Jubin époux Grimaud.

En 1865, André Bastard fait construire une chamoiserie à cet endroit, occupant l'ensemble de l'emplacement jusqu'à la tour qui disparaît alors définitivement. Seule est conservée, semble-t-il, la petite maison en bordure de quai (bien que reprise au 19e siècle, elle garde sans doute des éléments plus anciens, du 18e ou début 19e).

L'affaire est reprise en 1908 par Ludovic Martin-Bastard (1835-1915), maire de Niort de 1884 à 1904 et de 1908 à 1912 (on lui doit entre autres la construction de l'hôtel de ville). Rachetée dans les années 1920 par l'entreprise Rousseau, la chamoiserie est transformée en ganterie vers 1930 : cette transformation permettait aux Rousseau de se rembourser des dettes de leurs créanciers, des gantiers ayant fait faillite. En 1938, les activités de chamoiserie et de ganterie des Rousseau sont regroupées à Saint-Liguaire, et les bâtiments du quai de la Regratterie sont transformés en logements. L'ensemble a été restauré dans les années 2010.

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle , (incertitude)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1865, daté par source, daté par travaux historiques

Atelier de fabrication en moellon enduit pour le rez-de-chaussée et en pierre de taille au-dessus, à deux étages carrés, couvert d'un toit en appentis en tuile creuse. Le second étage, aéré grâce à des abat-vent installés entre des piliers en pierre de taille, servait de séchoir. Logement patronal en moellon enduit, à deux étages carrés et toit en appentis en zinc.

A droite, en bord de quai, se trouve une étroite maison avec traces de pierre d'évier (sous un oculus) et d'arrachements sur la droite. Cette maison, bien que reprise au 19e siècle, est antérieure à la chamoiserie.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • calcaire pierre de taille
  • Toits
    zinc en couverture, tuile creuse
  • Étages
    2 étages carrés
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
    • appentis
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Industrie du cuir

Documents d'archives

  • 1847-1882 : état de section et registres des augmentations et diminutions cadastrales de Niort.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 3 P 2011, 2013, 2024.

Documents figurés

  • 1809-1846 : plan cadastral de Niort.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 3 P 204
Date d'enquête 2000 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.