Logo ={0} - Retour à l'accueil

Carré militaire du cimetière de Chilvert

Dossier IA86005135 inclus dans Cimetière de Chilvert, Poitiers réalisé en 2009

Fiche

Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonPoitiers
AdresseCommune : Poitiers
Lieu-dit : Chilvert
Adresse : secteur 10 Cimetière
Cadastre : 2004 BE 83

Le carré militaire a été constitué dès avant la guerre 1914-1918 afin d’honorer la mémoire des soldats tués au combat. Le monument du Souvenir Français a été élevé en 1908, comme l'indique une inscription, et est signé par G. Martin, architecte. Le carré s'est agrandi ensuite avec les tombes des soldats tués pendant la Première Guerre mondiale. Le 14 mars 1925, le conseil municipal de Poitiers décide le regroupement des tombes des soldats dans le cimetière. D'autres inhumations ont lieu à la suite de la Seconde Guerre mondiale : l'un des défunts est un inconnu FFI, mort pour la France le 19 août 1944.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1908, porte la date
Auteur(s)Auteur : Martin G. architecte signature
Auteur : Millet de Marcilly Édouard François
Millet de Marcilly Édouard François (02/10/1839 - Après 1914)

Fils du sculpteur Édouard Gustave Louis Millet de Marcilly (1811-1885). Épouse en 1886 Adèle Sax, fille du facteur d'instruments Adolphe Sax. Il eut un atelier au 13 rue Washington à Paris. Le tombeau de famille Sax - Millet de Marcilly se trouve au cimetière de Montmartre (5e division).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par travaux historiques

Le carré militaire occupé une grande partie du secteur 10 du cimetière. Il s'organise en alignements de tombes généralement et sobrement marquées par une petite croix ou par une stèle pour les défunts de confession juive ou musulmane. Le monument placé au centre du carré militaire est constitué d'un tombeau de type sarcophage et d'un haut socle de statue.

Sur la face avant du socle, on lit : "Souvenir français. Aux militaires de la garnison morts au service de la Patrie" ; à l'arrière : "Élevé par le comité poitevin du Souvenir français, capitaine Metge président délégué, remis à la ville le 8 mars 1908, Mr Mérine maire". Sur le côté est inscrit : "Ici reposent Duchesne, 15 mai 1896, 125em Infie / Guerineau 20 artie". Une plaque porte les noms de cinq soldats (Aimé Bourreau, Charles Chemioux, Aimé Dorat, Jean Dubourg, L. Préchard) et cette inscription : "La Société de Tir au Canon de Poitiers à ses braves et glorieux sociétaires morts au champ d'honneur".

Murscalcaire pierre de taille
Techniquessculpture
Représentationsfigure allégorique profane, femme, drapeau, rameau, laurier, étoile fusil, casque, épée, ancre
Précision représentations

La statue en bronze qui domine le monument du Souvenir français est une allégorie de la République. Cette dernière est représentée sous les traits d'une femme vêtue à l'antique, une étoile dans les cheveux, portant un drapeau replié dans la main droite, une branche de laurier dans la main gauche. Elle foule aux pieds les instruments de la guerre (fusil, casque, épée, ancre). Ce modèle, ici tiré en fonte, intitulé " Pro Patria " est l’œuvre du sculpteur Édouard Millet de Marcilly et figure dans le catalogue de Durenne de 1889 (planche 487). Il a été utilisé pour de nombreux monuments aux morts de 1870 (Arras, Le Havre, Vervins, Vézelise, Barenton, etc.) et se trouve également sur le monument du Souvenir Français aux marins naufragés à Rochefort.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. M. Poitiers, registres des délibérations du conseil municipal, séance du 14 mars 1925.

Documents figurés
  • "Planche 487. Statues décoratives pour monuments commémoratifs. DE. Pro Patria". Durenne, Antoine. Maître de forges - Hauts-fourneaux et fonderies à Sommevoire - Album 1889 (Série R - Réduction).

Bibliographie
  • Une belle cérémonie patriotique, le Souvenir Français. Le courrier de la Vienne et des Deux-Sèvres, 58e année, n° 58, lundi 9 et mardi 10 mars 1908.

    p. 2-3
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Achard Hélène