Dossier IA17047207 | Réalisé par
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Canal de Vix
Auteur
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
  • Commune Marans
  • Cadastre 1820 A et E  ; 2016 OA et OF
  • Commune L'Île-d'Elle
  • Cadastre
  • Commune Vix
  • Commune Maillé

Le canal a été creusé à partir de 1656 environ, au moment du dessèchement des marais de Vix, Maillé et Maillezais, en amont de Marans. Pour ce faire, la Société des marais a dû passer des accords avec les riverains du canal, propriétaires des marais situés à L'Ile-d'Elle et à Marans, en dehors du périmètre de la Société, pour pouvoir faire passer son ouvrage sur ces terres. Ces accords ont été conclus entre 1656 et 1660. Le canal de Vix a pu entrer en fonctions après la construction des aqueducs de Maillé et du Gouffre en 1663-1664.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 17e siècle

Le canal est le principal canal évacuateur des marais desséchés de Vix, Maillé, Maillezais et L'Ile-d'Elle. Avec ses 25 kilomètres, il est l'un des canaux de dessèchement les plus longs du Marais poitevin. Prenant naissance dans les marais de Cibulle, commune de Maillé, il croise la rivière de la Jeune Autise à l'aqueduc de Maillé et, à partir de là, suit son parcours parallèlement à la digue ou Grande levée de Vix d'une part, au canal du Contrebot de Vix d'autre part. Se distinguant des autres canaux de dessèchement du Marais poitevin, il constitue à la fois un principal canal évacuateur et un canal de ceinture intérieure, celui des marais desséchés de Vix, Maillé, Maillezais et L'Ile-d'Elle, au pied de la Grande levée de Vix.

A L'Ile-d'Elle, le canal quitte le périmètre de ces marais desséchés. Il passe sous la rivière Vendée à l'aqueduc du Gouffre, puis poursuit son itinéraire vers l'ouest à travers la commune de Marans, sur 8 kilomètres. A l'anse du Brault, il jette ses eaux dans la Sèvre Niortaise à travers une écluse ou porte. Entre le Gouffre et le Brault, le canal est franchi par plusieurs ponts, celui celui des Alouettes qui fait passer la route D137.

  • Statut de la propriété
    propriété d'une association, Propriété du syndicat des marais de Vix, Maillé et Maillezais.

Documents d'archives

  • 1656-1660 : accords passés entre la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais et les propriétaires de marais à L'Ile-d'Elle et Marans.

    Archives départementales de la Vendée, La Roche-sur-Yon : 62 J, archives de la Société des marais de Vix-Maillezais, liasse 2

Bibliographie

  • Suire, Yannis. L'histoire de l'environnement dans le Marais poitevin, seconde moitié du XVIe siècle - début du XXe siècle. Thèse d'Ecole nationale des Chartes, 2002.

    p. 340-341
  • Suire, Yannis. Le Marais poitevin, une écohistoire du XVIe à l'aube du XXe siècle. La Roche-sur-Yon : Centre vendéen de recherches historiques, 2006.

    p. 84-85, 94
Date d'enquête 2016 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.