Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mugron
  • Commune Doazit
  • Emplacement dans l'édifice sacristie
  • Dénominations
    calice
  • Titres
  • Numérotation artificielle
    1

Ce calice (dépourvu de la patène correspondante) porte pour seules marques un petit poinçon en forme de fleur à quatre pétales et un poinçon de fabricant non identifié aux initiales LG accompagnées d'une fleur de lys "au pied nourri", marque inconnue des dictionnaires de poinçons parisiens et lyonnais, sinon français, aux XIXe et XXe siècles. L'objet, d'une grande originalité, est inspiré (mais non copié) de certaines créations allemandes du XVIIIe siècle, notamment des orfèvreries "rococo" d'Augsbourg.

En l'absence de description précise ou d'attribution, il est impossible de savoir s'il s'agit bien du "calice doré" revendiqué par "Mme veuve Dagès" dans l'inventaire de 1906 (n° 13). Les registres de la fabrique de Doazit, parmi d'autres mentions moins précises, signalent à la date du 20 novembre 1863 l'achat (pour 208,83 francs) d'un "calice neuf en argent avec son étui et les fais de port", tout aussi difficile à identifier.

  • Période(s)
    • Principale : 2e moitié 19e siècle
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      G. L.
      G. L.

      Orfèvre non identifié, sans doute actif en France après 1838. Son poinçon losangique horizontal porte les initiales L G accompagnées en pointe d'une fleur de lys "au pied nourri". Aucun poinçon similaire n'a été repéré à Paris ou à Lyon pour la période correspondante.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre

Calice de style néo-rocaille ; pied campaniforme de grande hauteur, à bord chantourné ; tige avec nœud piriforme et trois bagues perlées séparées par des gorges lisses ; coupe à lèvre évasée entourée d'une fausse-coupe ajourée et repercée. Le décor du pied et du nœud est entièrement fondu dans la masse et repris au ciselé au trait et au mat. L'objet est conservé dans un étui en forme, en bois recouvert de cuir rouge.

  • Catégories
    orfèvrerie
  • Structures
    • pied, circulaire, chantourné
  • Matériaux
    • argent, repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat, fondu, gravé, doré
  • Mesures
    • h : 30,5
    • d : 9,3 (diamètre de la coupe)
    • d : 15,4 (diamètre du pied)
  • Iconographies
    • symbole, Agneau mystique, Pélican mystique, phénix, l'Arche d'alliance, Les instruments de la Passion
    • ornementation, coquille, chute végétale, volute, agrafe, rose, panier fleuri, perle
  • Précision représentations

    Le pied campaniforme, à bord chantourné, porte un riche décor structuré par quatre "pilastres" ornés, de bas en haut, d'une agrafe végétale, d'un panneau à quadrillage guilloché, d'une coquille et d'une chute de laurier suspendue à une feuille d'acanthe. Les compartiments délimités par ces "pilastres" comportent : sur le bord, une frise de perles ; sur le cavet, une série de canaux ovales ; sur le talus, encadrés de volutes, de palmes et de chutes de fleurs, des symboles christiques sur fond amati figurant l'Agneau et le Pélican mystiques (deux symboles du sacrifice du Christ), l'Arche d’alliance (image de l'union de Dieu avec son peuple) et le phénix (symbole de la Résurrection). Le nœud, également compartimenté par des bandes verticales, est orné d'acanthes et de chutes de fleurs sur fond amati. La fausse-coupe est composée de quatre médaillons ovales à volutes entourant des instruments de la Passion (croix, couronne d'épines, clous, lance, branche d'hysope et éponge), couronnés de paniers d'osier fleuris et alternant avec des panneaux chantournés à palmette sommitale. Les trois bagues sont cerclées d'un filet de perles.

  • Inscriptions & marques
    • poinçon de fabricant, (non identifié)
    • poinçon, (non identifié)
  • Précision inscriptions

    Poinçons non identifiés sur le bord de la coupe. Poinçon de fabricant : initiales L G, une fleur de lys "au pied nourri" en pointe, dans un losange horizontal. Poinçon : petite fleur à quatre pétales.

  • État de conservation
    • manque
  • Précision état de conservation

    il manque la patène correspondante (le calice est actuellement associé à une patène d'Edme-Marin Tournemire, réf. IM40005601).

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler

Documents d'archives

  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 3 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 108/7
Date d'enquête 2014 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel