Dossier d’œuvre objet IM40007345 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Tartas ouest
  • Commune Rion-des-Landes
  • Lieu-dit Boos
  • Emplacement dans l'édifice sacristie

Ensemble exécuté par les orfèvres parisiens associés Jamain et Chevron, actifs de 1865 à 1879. Une correspondance entre l'abbé Pierre Lartigau (1810-1882), curé de Laluque, et le maire de Boos Dominique Labarthe, insérée dans le registre de comptes des marguilliers de Boos, documente les circonstances de l'achat des objets : le 22 décembre 1876, l'abbé Lartigau, qui desservait l'église de Boos, alors annexe de Laluque ("bien qu'il n'y fût pas tenu"), demanda au maire de lui procurer un calice, avec menace de suspendre les offices dominicaux en cas de refus. Après divers atermoiements du conseil municipal et arguties de part et d'autre, le prêtre reçut son nouveau calice en février 1877.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1876, daté par source
  • Lieu d'exécution
    Commune : Paris
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Jamain Jules
      Jamain Jules

      Jules Auguste Victor Jamain, orfèvre à Paris (23, rue Michel-le-Comte), associé à son beau-frère Eugène Chevron d'août 1865 au 23 septembre 1879. Né à Paris le 4 mai 1826 et mort à Paris 16e (76, rue de la Tour) le 29 avril 1910 ; fils de Sébastien Victor Jamain (Montargis, 1796 - Paris 17e, 1864) et d'Alexandrine Despréaux (Chauconin, 1799 - Paris 17e, 1872). Marié à Paris, le 17 mai 1854, à Victorine Eugénie Lefèvre (Paris 6e, 21 août 1836 - Paris 3e, 31 mai 1871), fille d'Eugène Lefèvre (1811-1895) et d'Elisabeth Magdeleine Oberhauser (1809-1898), et sœur aînée d'Adèle Mélanie Lefèvre (épouse d'Eugène Chevron en 1856). Il en eut deux enfants : Eugène Victor (né à Passy le 16 avril 1855) et Adélaïde Marie (née à Paris le 18 mars 1859).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre
    • Auteur :
      Chevron Eugène
      Chevron Eugène

      Eugène Servais Chevron, orfèvre à Paris (23, rue Michel-le-Comte), associé à son beau-frère Jules Jamain d'août 1865 au 23 septembre 1879. Né en 1832, fils d'Hubert Chevron et de Catherine Laury ; marié à Paris, le 25 septembre 1856, à Adèle Mélanie Lefèvre (née en 1838), fille d'Eugène Lefèvre (1811-1895) et d'Elisabeth Magdeleine Oberhauser (1809-1898), et sœur cadette de Victorine Eugénie Lefèvre (épouse de Jules Jamain en 1854). Il en eut deux fils, Henri-Nicolas et Edmond (né à Troyes le 23 août 1861), tous deux orfèvres sous la raison sociale "Chevron frères". Les deux époux résidaient 23, rue Michel-le-Comte au moment de leur mariage, s'installèrent ensuite à Troyes (10, rue d'Orléans) - où Eugène est qualifié de "marchand-orfèvre" en 1861 - puis regagnèrent Paris avant 1865. Après la fin de son association avec Jamain en 1879, Eugène Chevron se retira du métier : il est dit "rentier" dans l'acte de naissance de son petit-fils Marcel en septembre 1881, date à laquelle il habitait au 203 bis, boulevard Saint-Germain. Le même document mentionne comme co-témoin Placide Laury, "orfèvre, 23, rue Michel-le-Comte", certainement un ancien collaborateur de Chevron.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre

Calice : pied hexalobé, tige tubulaire, nœud torique, fausse-coupe découpée et repercée, coupe à lèvre droite ; cabochons en verre coloré rouge et vert sur le pied, le nœud et la fausse-coupe. Patène sans ombilic, à décor gravé.

  • Catégories
    orfèvrerie
  • Structures
    • pied, polylobé
  • Matériaux
    • argent, repoussé, estampage, ciselé au trait, ciselé au mat, percé, gravé, doré
    • verre transparent, décor, coloré, rouge, vert
  • Mesures
    • h : 24,4 (hauteur du calice)
    • d : 9,1 (diamètre de la coupe du calice)
    • d : 15,9 (diamètre du pied du calice)
    • d : 12,9 (diamètre de la patène)
  • Iconographies
    • ornementation, feuille lancéolée, palmette, feuille de vigne, perle
    • croix pattée
  • Précision représentations

    Cabochons de verre entourés de feuilles de vigne sur le talus du pied ; feuilles lancéolées sur l'embase du pied et sur la fausse-coupe, où elles entourent des feuilles de vigne ; sur le nœud, cabochons et palmettes dans des compartiments ovales. Sur la patène, une croix pattée.

  • Inscriptions & marques
    • garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973
    • poinçon de fabricant
  • Précision inscriptions

    Poinçons sur le pied et la coupe du calice et sur la patène. Poinçon de fabricant (pied et coupe du calice) : J & C, une grenade militaire en chef, une accolade en pointe (losange horizontal).

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Registre de l'église de Boos. Comptes et recettes de la fabrique de cette annexe depuis 1808 jusqu'en 1877.

    Archives paroissiales, Laluque
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 56/6

Annexes

  • Extrait du registre des comptes et recettes de la fabrique de Boos de 1808 à 1877 (AP Laluque) : correspondance concernant "l'affaire du calice de Boos" (1876-1877)
Date d'enquête 2018 ; Date(s) de rédaction 2018
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Église paroissiale Saint-Clair

Église paroissiale Saint-Clair

Commune : Rion-des-Landes
Lieu-dit : Boos