Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Sever
  • Commune Montsoué
  • Lieu-dit Boulin
  • Emplacement dans l'édifice sacristie

Ces objets, exécutés par l'orfèvre parisien Edmond Lethimonnier (qui insculpa son poinçon en 1858), furent offerts en 1861 par l'impératrice Eugénie (ou plus probablement par la Grande Aumônerie au nom de la souveraine). L'église voisine de Banos ainsi que celles de Benan-sur-Ource (Côte-d'Or, réf. IM21002715) et de Guénange (Moselle, réf. IM57000770) conservent des objets similaires par le même orfèvre, également donnés par l'impératrice en 1861 et 1862. Si les trois reliefs du pied, qui illustrent des scènes néotestamentaires, sont différents à Banos (Adoration des bergers, Baptême du Christ et Calvaire), ils sont en revanche identiques à Benan et à Guénange. Le calice de Boulin a été exposé à Mont-de-Marsan en 1980-1981 (Le Second Empire, essor des Landes).

La scène de la Montée au Calvaire est inspirée de Raphaël (le célèbre Spasimo di Sicilia aujourd'hui au Prado). La Mise au tombeau reproduit partiellement (la Vierge) une composition de Poussin gravée par Jean Pesne et, au début du XIXe siècle, par Normand fils pour Landon.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1861, porte la date
  • Lieu d'exécution
    Commune : Paris
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Lethimonnier Edmond François
      Lethimonnier Edmond François

      Prénom usuel : Edmond. Orfèvre à Paris ; poinçon insculpé en 1858, encore en usage en 1875. Né le 15 avril 1826 et mort à Paris le 5 janvier 1867, il épousa à Paris Élisabeth Adrienne Villemsens (12 juin 1832 - Paris, 8 juin 1899), dont il eut un fils, François Auguste (15 juin 1856 - 25 octobre 1925). Tous trois sont inhumés dans une chapelle au cimetière du Père-Lachaise (division 56).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre
    • Personnalité :
      Montijo Eugénie de , dit(e) impératrice des Français
      Montijo Eugénie de

      María Eugenia Ignacia Agustina de Palafox y Kirkpatrick, 19e comtesse de Teba, dite Eugénie de Montijo, née le 5 mai 1826 à Grenade et morte le 11 juillet 1920 à Madrid ; fille de don Cipriano de Palafox y Portocarrero, comte de Teba et de Montijo, duc de Peñaranda de Duero et marquis de La Algaba, grand d'Espagne (1784-1839), et de María Manuela Kirkpatrick de Closeburn y de Grévignée (1794-1879). Mariée à Paris, le 30 janvier 1853, à Napoléon III, empereur des Français (1808-1873), dont elle eut un fils unique, le prince impérial Louis Napoléon (1856-1879).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      donateur

Le calice comporte un pied circulaire à bord chantourné, un nœud en balustre, deux collerettes, une coupe à lèvre évasée et une fausse-coupe ajourée ; les médaillons sont estampés et repris au ciselé, tous les fonds sont amatis. Patène à ombilic saillant et décor gravé.

  • Catégories
    orfèvrerie
  • Structures
    • plan, circulaire
  • Matériaux
    • argent, repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat, estampage, gravé, doré
  • Mesures
    • h : 30,7 (hauteur du calice)
    • d : 8,5 (diamètre de la coupe du calice)
    • d : 16 (diamètre du pied du calice)
    • d : 16 (diamètre de la patène)
  • Iconographies
    • Montée au Calvaire, Calvaire, Mise au tombeau, Christ, Vierge, saint Joseph
    • ornementation, angelot, épi, grappe, roseau
    • IHS, croix, La couronne d'épines
  • Précision représentations

    Trois scènes de la vie du Christ sur le pied, dans des compartiments trapézoïdaux flanqués de volutes et alternant avec des grappes de raisin ; angelots jumelés, épis de blé et roseaux en sautoir, agrafes d'acanthe sur le cavet du pied ; angelots, épis, grappes de raisin et roseaux dans des cartouches à volutes sur le nœud, oves en entrelacs sur les bagues ; bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph dans les médaillons ovales de la fausse-coupe, alternant avec des épis de blé, des roseaux et des grappes. Monogramme IHS fleuronné et croix rayonnante dans une couronne d'épines sur la patène.

  • Inscriptions & marques
    • garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973
    • poinçon de fabricant
    • inscription concernant le donateur, gravé
    • date, gravé
    • armoiries, fondu
  • Précision inscriptions

    Poinçons sur le pied, la coupe et la patène. Poinçon de fabricant : LETHIMONNIER, un timon ou gouvernail (losange horizontal).

    Inscription concernant le donateur et date (gravées en anglaises sur un ressaut du cavet du pied) : Don de S.M. / l'Impératrice Eugénie / 1861.

    Armes d'alliance (fondues sur un ressaut du cavet du pied, au-dessus de l'inscription) : écu à dextre : d'azur à l'aigle impériale d'or (Napoléon III) ; écu à senestre : parti, au 1 de Palafox, au 2 de Kirkpatrick de Closeburn (impératrice Eugénie) ; couronne impériale.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler
  • Protections
    inscrit au titre objet, 2006/03/29
  • Précisions sur la protection

    Arrêté d'inscription : calice, par Lethimonnier, don de S. M. l'impératrice Eugénie, 1861.

Bibliographie

  • Le Second Empire, essor des Landes, 1852-1870. Catalogue d'exposition, Mont-de-Marsan, 1980-1981.

    p. 52, n° 125
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2018
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Église paroissiale Saint-Laurent de Boulin

Église paroissiale Saint-Laurent de Boulin

Commune : Montsoué
Lieu-dit : Boulin