Logo ={0} - Retour à l'accueil

Briqueterie Tenaud, puis Braudeau

Dossier IA17000306 réalisé en 1997

Fiche

Appellationsbriqueterie Tenaud, puis Braudeau
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, four industriel, cheminée d'usine
Dénominationsbriqueterie
Aire d'étude et cantonCharente-Maritime - Saint-Savinien
Hydrographiesla Charente
AdresseCommune : Taillebourg
Adresse : rue de la
Gare
Cadastre : 1996 D2 492

Briqueterie fondée en 1878 par Frédéric Tenaud, qui reçoit l'autorisation préfectorale de construire un four à briques, dont la bouche doit être établie du côté opposé au chemin de grande communication. Elle est considérablement agrandie vers 1887 ; c'est sans doute à ce moment qu'est installée, pour entraîner les machines de malaxage, une machine à vapeur nécessitant la construction d'une cheminée. La grande partie de la production est acheminée par le train ; en 1890, M. Tenaud demande à l'Administration des chemins de fer de l'Etat la construction d'un mur destiné à servir d'appui à un pont volant à son usage.

La succession est prise par son gendre Jules Braudeau en 1891, et deux nouveaux hangars sont construits en 1894 et 1897. En 1918, la veuve de Jules Braudeau vend le fonds de commerce de la briqueterie, le 13 février 1918, à l'ingénieur-constructeur Eloi-Philogène Mourier. En 1920, un incendie ravage l'entreprise, qui semble cependant redémarrer peu après.

De nos jours subsistent un four en assez bon état, les vestiges d'un second, la base de la cheminée et un atelier rebâti après le sinistre. A proximité, trois étangs occupent les anciennes carrières d'où était extraite l'argile.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1894, daté par source
1897, daté par travaux historiques

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire et voie navigable.

Il ne subsiste plus aujourd'hui que la base de la cheminée circulaire en brique, sur laquelle est érigé désormais un petit château d'eau en béton. Fours à sole horizontale. Atelier en pan de bois et brique creuse couvert de tuile mécanique.

Mursbrique creuse
bois pan de bois
Toittuile mécanique
Étagesen rez-de-chaussée
Couvrementscharpente en bois apparente
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
Énergiesénergie thermique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • 3 P cadastre Taillebourg, 1882-1910.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P cadastre Taillebourg, 1882-1910
  • 1890, 15 décembre : courrier de la Direction des chemins de fer au préfet de Charente-inférieure à propos de la demande de M. Tenaud pour la construction d'un mur destiné à servir d'appui à un pont volant.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 5 S 393
Bibliographie
  • L'Union Nationale ; journal de Saint-Jean-d'Angély, dimanche 3 mars 1918.

    p. 4
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Pouvreau Pascale - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.