Dossier IA17000439 | Réalisé par
Briqueterie Amand (produits réfractaires), puis Morgan thermic SA
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Charente-Maritime - Montendre
  • Commune Montendre
  • Adresse chemin de l' Usine
  • Cadastre 1980 E 515, 517, 573, 663, 665, 666, 779
  • Dénominations
    briqueterie
  • Précision dénomination
    usine de produits réfractaires usine de creusets usine de chamotte
  • Appellations
    briqueterie Amand, puis usine de creusets Morgan thermic SA
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, cheminée d'usine, bureau, logement patronal, atelier de réparation, hangar industriel, four industriel

Briqueterie fondée par Charles Amand dans les années 1930 pour la fabrication de briques réfractaires et la préparation de chamotte. L'usine prend rapidement de l'extension. L'argile est extraite d'une carrière, située à proximité immédiate de l'usine, d'où elle est remontée par wagonnets. Les produits sont expédiés par la gare de Montendre, où existe un important dépôt appartenant à l'usine. Dans les années 1950, Charles Amand tente la fabrication de creusets pour la fonderie en graphite provenant de Madagascar. Cette tentative réussit et cette deuxième activité se concentre dans la partie nord-est du site, d'abord dans des hangars en bois, puis à partir de 1965 dans de nouveaux ateliers. Dans la partie des briques réfractaires sont édifiés un atelier de moules en plâtre et de coulage vers 1950, un atelier de presses vers 1955, puis une extension de l'atelier des moules avec deux fours tunnels de 40 m de long vers 1965. Le site se scinde en deux propriétés distinctes vers 1968. Le secteur de la fabrication des creusets est racheté par une société écossaise, implantée un peu partout dans le monde, Morgan thermic SA. Le secteur de la fabrication de brique est vendu, lui, à la société C.E.C., appartenant au groupe Lafarge-réfractaire, en 1973, avant de fermer vers 1980. Cette partie du site, rachetée par un particulier, est aujourd'hui partiellement ruinée, et le four à chamotte a été démoli. En revanche, de nouveaux ateliers et des bureaux sont bâtis vers 1970 pour Morgan thermic SA. Les creusets sont vendus aux grands fondeurs de métaux, implantés plutôt dans le nord et l'est de la France, mais 25 % de la production est aussi exportée. La fabrication est restée de type traditionnel, et l'usine n'est pour l'instant équipée que d'une seule presse isostatique pour la fabrication de tuyaux. En 1950, 450 personnes travaillaient sur le site. En 1970, 150 personnes sont employées par Morgan thermic SA. En 1999, cette société emploie 50 personnes, dont 25 à la fabrication.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
    • Principale : 3e quart 20e siècle
    • Principale : 4e quart 20e siècle

Anciens bureaux, logement patronal, atelier d'entretien en moellon enduit, en rez-de-chaussée, et toit en tuile creuse. Dans la partie fabrication de briques, l'atelier des presses est en pan de béton et parpaing de béton. Les autres ateliers sont en pan de béton et brique. Cheminée circulaire en brique d'une vingtaine de mètres de haut. Tous les ateliers de fabrication de creusets sont en pan de métal et essentage métallique, avec toit en ciment amiante. Il subsiste un hangar et l'extrémité d'un atelier à charpente en bois des années 1930. Les bureaux sont en béton et couverts d'un toit en terrasse. Deux cheminées de section carrée, en brique, mesurent une quinzaine de mètres de haut.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • béton parpaing de béton
    • brique
    • métal pan de métal essentage
    • pan de béton armé
  • Toits
    tuile creuse, béton en couverture, ciment amiante en couverture
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
    • charpente métallique apparente
  • Couvertures
    • terrasse toit à longs pans pignon couvert
  • Énergies
    • énergie électrique achetée
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Bibliographie

  • Belot, Claude. La Haute-Saintonge ; un pays rural face à son avenir. Jonzac, [1978], dactyl. multicopié [conservé aux A. D. Charente-Maritime].

  • Pinard, Jacques. Les industries du Poitou et des Charentes : Étude de l'industrialisation d'un milieu rural et de ses villes. Poitiers : S. F. I. L., 1972.

    p. 17, 54, 254

Documents figurés

  • " Photographies prises vers 1955 ". Collection particulière.

  • "Vue aérienne prise vers 1976-1978 ". Collection particulière.

Date d'enquête 1999 ; Dernière mise à jour en 1999
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
Articulation des dossiers