Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Charente-Maritime - Saint-Porchaire
  • Commune Beurlay
  • Adresse 1 route de Saintes
  • Cadastre 1998 B3 1278  ; 1998 B3 1431
  • Dénominations
    biscuiterie
  • Appellations
    biscuiterie Barraud
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, bureau

Biscuiterie devenue industrielle dans les années 1950, lorsque Georges Barraud, descendant d'une lignée de boulangers-pâtissiers de Beurlay, vendit sa production à un grossiste de Rochefort. Il fabriquait un gâteau, appelé galette, selon la recette locale de cette spécialité saintongeaise. Un atelier de fabrication a été bâti à l'arrière de la boutique familiale. La fabrication, d'abord manuelle, a été peu à peu mécanisée, avec l'achat d'un laminoir pour aplatir la pâte, puis d'une découpeuse et d'un four tunnel pouvant cuire 900 galettes par heure. Vers 1969, Jean-Michel Barraud succède à son père, et en 1976, de nouveaux investissements sont effectués : laminoir automatique, four d'une capacité de 2000 galettes par heure et ensacheuse automatique. L'atelier primitif devenant trop exigu, l'entreprise s'installe dans un bâtiment construit en 1988 au sud du bourg. La gamme des produits s'est étendue à environ 15 variétés différentes. Depuis 1995, l'entreprise fait partie du groupe Roullier, regroupant environ 70 filiales réparties en trois branches : agro-chimie, agroalimentaire et agro-fourniture. Actuellement la production est essentiellement vendue dans la région, mais elle se tourne également vers la restauration collective et les comités d'entreprise. 30 personnes y travaillent actuellement.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 20e siècle
    • Principale : 4e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1988, daté par source, daté par travaux historiques

Atelier des années 1950 en pan de métal et parpaing de béton, en rez-de-chaussée, couvert partiellement de sheds et d'un toit à pignon couvert en ciment amianté. Ancien bureau en moellon enduit, à un étage carré et toit en tuile creuse. Atelier de 1988 en pan de métal et essentage métallique, en rez-de-chaussée et toit en métal.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • métal pan de métal essentage
    • béton parpaing de béton
  • Toits
    tuile creuse, ciment amiante en couverture
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
    • shed
  • Énergies
    • énergie électrique achetée
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 1999 ; Dernière mise à jour en 1999
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel