Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bâtiments conventuels, actuellement bâtiments communaux

Dossier IA86002187 inclus dans Abbaye de chanoines réguliers de saint Augustin, dite abbaye Notre-Dame réalisé en 2005

Fiche

Précision dénominationinfirmerie
Destinationsétablissement administratif communal
Dénominationsbâtiment conventuel
Aire d'étude et cantonCommunauté d'Agglomération de Poitiers
AdresseCommune : Fontaine-le-Comte
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1837 C 98 ; 2004 AO 101

Suite aux destructions subies lors de la guerre de Cent ans (14e-15e siècles), une accalmie permit d´amorcer une période de reconstruction qui débuta lorsque Guy Doucet fut élu abbé, en 1435. Pour protéger l´abbaye des tumultes de l´époque, il fut entrepris de fortifier l´ensemble. Les bâtiments conventuels datent vraisemblablement de cette époque, comme en témoignent la présence des écus avec les armes de l´abbé Guy Doucet figurant au-dessus du portail de l´abbatiale, sur la bretèche à mâchicoulis et sur le portail de l'infirmerie. Durant les guerres de religion, les bâtiments font l'objet de destructions. Au cours du 19e ou 20e siècle, la partie gauche du bâtiment a été aménagée en logement. Une carte postale ancienne témoigne de la présence d'un appentis accolé à la façade latérale droite (devant la tour d'escalier).

Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Ce bâtiment, implanté perpendiculairement au logis abbatial, constitue un retour par rapport à l'ensemble qui s'articule autour d'une cour quasiment fermée par l'ensemble. Les angles sud-est et nord-ouest sont flanqués d'une tour d'escalier. Les murs du corps de bâtiment principal sont constitués de pierres de taille de calcaire. Les toits, à longs pans sur le corps principal et en appentis sur la tour d'escalier, sont couverts en tuile creuse. L'accès s'effectue par un portail à tympan armorié. Cette porte, dont le motif ornemental rappelle celui du gothique flamboyant, donne accès à une salle au rez-de-chaussée dans laquelle se trouvent deux portes à encadrement sculpté. La façade présente des archères, sur la partie nord. Côté sud, l'étage est percé d'une fenêtre à traverse. Du côté nord-ouest, la tour permettait d'assurer la protection de l´abbaye comme en témoigne la présence d'une archère, datant probablement du 15 siècle, et de canonnières. Cette tour bénéficie d'une porte piétonne à l'étage (visible à l'arrière) qui laisse supposer qu'il y a eu un escalier, une galerie ou un chemin de ronde.

Murscalcaire moellon enduit partiel
calcaire pierre de taille
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
appentis
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier en vis avec jour en maçonnerie
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Rédet, Louis. Notice historique sur l'abbaye de Fontaine-le-Comte, près Poitiers, p. 249.

    « (...) la décadence et les relâchements où nous la voyons au commencement du 17e siècle ; il n´y restait que trois religieux, dont deux âgés et infirmes. (...) Les lieux réguliers, à cette époque, étaient dans l´état le plus déplorable (Procès-verbal de visite, du 19 juin 1654). Les cloîtres étaient en ruine et paraissaient avoir été détruits par le feu ; il n´en restait que trois piliers. Le chapitre et le réfectoire ne présentaient également que des murs en ruine ; le réfectoire était sans charpente et sans couverture ».

Références documentaires

Bibliographie
  • Rédet, Louis. Notice historique sur l'abbaye de Fontaine-le-Comte, près Poitiers. Mémoire de la société des Antiquaires de l'Ouest, 1ère s., t. 3, 1837.

    p. 226-261
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Poitiers - Bunoz Céline