Dossier IA17050866 | Réalisé par
Bassin, dit Fosse du parc des constructions, de la mâture ou de la tonnellerie, puis canal du parc
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) IGN

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Charente - cantons du département 17
  • Commune Rochefort
  • Dénominations
    bassin
  • Appellations
    Fosse de la mâture et de la tonnellerie

La première fosse d'immersion des mâts pour la construction de navires est créée dès l'implantation de l'arsenal, dans la partie sud de ce dernier appelée l'avant-garde. Elle est vraisemblablement aménagée dans un ancien chenal. Son appellation lui vient de l'implantation des ateliers de la mâture et de la tonnellerie sur sa rive droite.

Il semble qu'elle soit transformée, dès 1670, en étant prolongée pour devenir le "chenal du parc", canal qui dessert différents ateliers de l'arsenal sud. Ce canal est représenté sur la carte de l'embouchure de la Charente levée par Masse en 1704. Il est encore visible sur le plan de la ville de 1845.

Au début des années 1860, la fosse de la Tonnellerie est encore énumérée parmi les fosses à bois de l'arsenal ; elle est alors destinée "aux menus mâtereaux et espars" et peut en recevoir 2 600.

La fosse et le canal du parc sont vraisemblablement abandonnés à la limite de 19e et 20e siècles ; ils sont difficilement repérables sur les photos aériennes prises en 1945-1947.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 17e siècle
  • Statut de la propriété
    propriété publique

Documents d'archives

  • Le Blanc, François-Yves. Etude historique, archéologique et patrimoniale des anciennes fosses aux mâts de l'arsenal de Rochefort (Charente-Maritime). Rochefort : Conservatoire du Littoral, avril-septembre 2009.

    p. 22-36

Bibliographie

  • Auriol. "Aperçu des moyens indiqués par M. l'ingénieur Lapparent, et des procédés employés à Rochefort pour la conservation des bois de construction", Société d'agriculture, des belles-lettres , sciences et arts de Rochefort, Travaux années 1862-63, Rochefort : Imprimerie Ch. Thèze, 1864.

    p. 243-244

Documents figurés

  • "Carte de l'embouchure de la rivière de Charente qui fait les 15 et 22e quarrées de la generalle des costes du pays d'Aunis et Saintonge ou se trouvent Rochefort, le fort la Pointe, château de Fouras, lisle d'Aix et le fort Lupin, en estat que le pays était en 1704", par Claude Masse.

  • Plan de la ville et du port de Rochefort, 1845. Editeur Garnier.

    Médiathèque, Rochefort : IGE 20
Date d'enquête 2015 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel