Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bassin de radoub, dit Forme Napoléon III

Dossier IA17000298 inclus dans Ensemble de construction navale, dit Arsenal réalisé en 1997

Fiche

Appellationsdit Forme Napoléon III
Dénominationsbassin de radoub
Aire d'étude et cantonVallée de la Charente - Rochefort
AdresseCommune : Rochefort
Adresse : rue
Toufaire
Cadastre : 1875 C2 2965 ; 1994 AC 361, 365

La troisième forme de radoub est construite de 1853 à 1861, à côté de la Forme double, pour accueillir de grands vaisseaux de guerre faisant jusqu'à 125 m de long. Elle est conçue sur les plans de M. Garnier, directeur des travaux hydrauliques du port et de l'ingénieur Angiboust, et réalisée par les entrepreneurs Tirait et Rigollaud, d'Angoulême.

Ce bassin est établi pour moitié de sa longueur sur un terrain formé au fond d'une couche de rocher calcaire incliné vers la Charente, et pour l'autre moitié sur des pieux en pin des Landes enfoncés dans le bri. Deux anciennes cales existaient à cet endroit précédemment.

Elle est fermée par un bateau-porte. L'épuisement de ce bassin s'opère en 10 heures au moyen d'un aqueduc à vidange et de machines à vapeur de 30 ch. A l'origine, la forme peut accueillir des navires de 125 mètres de longueur et 21 mètres de largeur. Elle est rallongée en 1900 pour recevoir le croiseur-cuirassé Dupleix, de 134 mètres de long et de 7,40 mètres de tirant d'eau.

Elle subit le même sort que les autres formes en 1944, et s'envase. Remise en état et dotée d'un nouveau bateau-porte, elle accueille, entre 2012 et 2014, le chantier de reconstruction de l'Hermione pour le mâtage de cette dernière.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Garnier
Garnier

ingénieur en chef des Ponts et Chaussées


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par travaux historiques
Auteur : Angiboust ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par travaux historiques
Auteur : Rigollaud
Rigollaud

Entrepreneur à Angoulême


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par travaux historiques

Cette forme est construite en pierre calcaire extraite dans les environs de Rochefort et d'Angoulême. Du granit provenant de Bretagne a été mis en oeuvre pour les angles, les couronnements, les rainures du bateau-porte. Le bassin a été fondé dans la moitié de sa longueur sur le rocher, l'autre moitié étant établie sur des pilotis de pins des Landes battus jusqu'au rocher dans le bri.

Sa largeur est de 27 m à son couronnement pour une longueur totale du bassin de 140 m.

Murscalcaire pierre de taille
État de conservationrestauré
Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1988/04/07

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1680-1855 : construction des bassins de radoub.

    Service historique de la Défense, Rochefort : 1 K2 1-7
  • Dossier de protection de 1988.

    Direction régionale des affaires culturelles de Poitou-Charentes, Conservation régionale des monuments historiques, Poitiers
Documents figurés
  • " Plan des travaux à exécuter contre l'incendie pour les navires en réparation dans les bassins, par l'ingénieur, le 16 novembre 1892 ". 14 x 106 cm. Encre sur papier.

    Service historique de la Défense, Rochefort
  • " Vue avec le bateau la Rapière en cale sèche ", carte postale Giambiasi. Coll. Gaillard.

    Archives privées
  • L'arsenal de Rochefort au tournant du 19e siècle : photographie, 1889.

    503 Service historique de la Défense, Rochefort : MR 5 G 503
Bibliographie
  • Dupont ; Fardet, M. L'arsenal de Colbert. Rochefort, Centre international de la mer, 1986.

    p. 30
  • Fardet, M. " Les ouvrages portuaires de Rochefort ", in : Rochefort et la mer ; technique et politique maritimes aux XVII et XVIIIe siècles. Jonzac, Université francophone d'Eté, 1985.

    p. 41-58
  • Collectif. Rochefort ; trois siècles en images. Comité d'histoire locale, t. 1, 1981.

  • Congrès scientifique de France, XXIIIe session, septembre 1856. Saintes : R. Schleffler, 1856.

    p. 178
  • "Bassin de radoub du port militaire". Exposition universelle à Londres en 1862 ; Notices sur les modèles, cartes et dessins relatifs aux travaux publics. Paris : Thunot et Cie, 1862.

    p. 87-90
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Moisdon Pascale