Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame

Autel roman de l'ensemble du maître-autel

Dossier IM40006595 réalisé en 2016

Fiche

Dénominationsautel
Aire d'étude et cantonSaint-Sever
AdresseCommune : Audignon
Emplacement dans l'édificechoeur

L'autel est datable du XIIe siècle grâce à ses caractères stylistiques (mouluration en cavet de la table, colonnettes engagées aux angles du tombeau) et à la présence d'une marque de tâcheron en forme de chien de fusil, rapprochée par F. Rousseau des marques qui parsèment les murs du chevet roman. Sa taille assez imposante et le fait que sa table ne soit pas creusée en évier ont toutefois amené Paul Roudié à le situer à une date assez avancée du siècle.

Disposé à l'origine isolé au milieu du chœur, le meuble a été scié sur ses longs côtés à deux reprises, la première lorsqu'il fut adossé au retable-refend au XVe siècle, la seconde à l'occasion de son coffrage dans une structure en bois doré lors de la mise en place du nouveau retable de Chadel en 1724. Resté accolé au retable gothique jusqu'au lendemain de sa redécouverte en 1962 - il l'était encore en 1969, date d'un pré-inventaire de l'église - il en a été détaché et avancé à l'entrée du chœur, "face au peuple", après la mise en œuvre des réformes liturgiques du concile de Vatican II.

Période(s)Principale : 2e moitié 12e siècle

Autel tombeau parallélépipédique comportant une base en plusieurs blocs, biseautée, et une partie médiane constituée de trois blocs taillés portant une table monolithe. Celle-ci, sciée sur ses deux longs côtés, présente encore sur les deux petits côtés sa mouluration d'origine, à cavet droit surmonté d'un canal. Aux quatre angles sont sculptées des colonnettes engagées dotées à la base d'un petit bec ou congé. Sur le côté droit du tombeau est creusée une niche rectangulaire verticale (26 x 25 cm) ; au centre de la face orientale, une cavité profonde destinée aux reliques. Traces de laie sur la surface de la pierre.

Catégoriestaille de pierre
Structuresplan, rectangulaire élévation, droit
Matériauxcalcaire, appareillé mouluré, décor en relief, décor dans la masse
Mesuresh : 110.0
la : 195.0
pr : 80.0
Précision dimensions

Base : h = 27 ; table : h = 24.

Iconographiesornementation, colonnette
Inscriptions & marquesmarque de tâcheron, gravé
Précision inscriptions

Marque de tâcheron gravée sur la pierre centrale de la face orientale du tombeau (percée de la niche à reliques) : "chien de fusil" (9 x 6 cm).

État de conservationoeuvre mutilée
Précision état de conservation

Le bord de la table a été scié sur ses deux longs côtés. Le sommet de la colonnette à l'angle antérieur droit est épaufré.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossier de pré-inventaire de l'église d'Audignon, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
Bibliographie
  • Dictionnaire des églises de France. Sud-Ouest. Paris : Ed. Robert Laffont, [1967]. Tome 3.

    p. 11
Périodiques
  • ROUSSEAU Francis. "Les retables de Notre-Dame en Audignon". Bulletin de la Société de Borda, 1965, n° 320, p. 367-384, et 1966, n° 321, p. 3-14.

  • ROUSSEAU Francis. "Le chœur roman d'Audignon". Bulletin de la Société de Borda, 1969, n° 333, p. 37-58.

  • LAPEYRE André. "Audignon village de Chalosse : l'église Notre-Dame de l'Assomption". Bulletin de la Société de Borda, 1952, n° 1, p. 12-36.

  • DELOFFRE, Raoul, BONNEFOUS, Jean. "Les églises fortifiées des Landes". Bulletin de la Société de Borda, 2001, 464, p. 459-498.

    p. 469

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe