Dossier d’œuvre architecture IA64003047 | Réalisé par
Ehlinger Maïté (Rédacteur)
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Bidart (commune)
Auberge Raymond aujourd'hui restaurant La Palmeraie
Auteur
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Commune de Bidart

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Adresse 4 rue de l' Église
  • Cadastre 1831 D 475  ; 2017 AP 302, 304
  • Dénominations
    restaurant, magasin de commerce
  • Appellations
    Pension Raymond, La Palmeraie
  • Destinations
    maison, auberge

Cet édifice est représenté sur le cadastre de 1831 selon une emprise similaire à l'actuel bâti. Selon le registre des constructions nouvelles, en 1906, Raymond Olazabal, originaire de Montevideo (Urruguay), agrandit la maison d'habitation et construisit un four à pain. D'après le registre des débits de boisson et des hôtels-restaurants, en 1928, il transforma la maison en une auberge.

Selon une carte postale datant du début des années 1930, l'auberge se composait d'un volume principal de plan rectangulaire. Sa façade principale était divisée en trois travées régulières et comportait un rez-de-chaussée, un étage carré et un grenier. Le nom était inscrit sur un panneau de bois fixé au dessus de la travée centrale. Un second volume de plus petite taille attenant à la façade nord abritait la buvette. D'après l'encart publicitaire du guide touristique datant des années 1930, c'était une pension de famille avec une terrasse offrant des vues sur l'océan et la montagne et des chambres à des prix très modérés.

D'après le registre des dommages de guerre, l'auberge fut réquisitionnée par l'armée allemande de juin 1944 à août 1944. L'auberge comportait alors une salle de restaurant et six chambres sans eau courante. D'après une photographie des années 1950, ce fut à cette période que l'on retira le panneau de bois pour le remplacer par un bandeau peint mentionnant "Auberge Raymond Pension".

  • Période(s)
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1906, daté par source

L'ancienne auberge se situe au milieu de la rue de l'église qui relie la place du village et l'ancienne route nationale 10 (actuelle D810). Le corps de bâti principal est de plan rectangulaire, il est recouvert d'une toiture en pavillon. L'ensemble des façades est enduit. Son élévation principale est divisée en trois niveaux. Le rez-de-chaussée ouvre - encore aujourd'hui - sur la salle du restaurant mais de larges baies vitrées ont remplacé les étroites portes-fenêtres aux arcs segmentaires. A l'étage, les six chambres ont été transformées en appartements et les oculi éclairant le grenier ont été conservés. L'ancienne buvette, adjonction en appentis qui s’appuie sur la façade nord, a été rehaussée et abrite désormais une boutique. Une terrasse orientée sud-est séparée de la rue par une clôture offre une vue sur l'océan et les Pyrénées. Il ne reste de la pergola de platanes que 3 arbres. La clôture en béton qui sépare la terrasse de la route a été modifiée.

  • Murs
    • enduit
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit en pavillon
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents d'archives

  • Registre des déclarations en cas de de construction nouvelle, de reconstruction, d'addition de construction et d'affectation de terrains à des usages commerciaux ou industriels, 1899-1926.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1G15
  • Registre des dommages de guerre et des indemnisations, 1941-1955.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 4 H 17

Documents figurés

  • Atlas cadastral napoléonien, 1831.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart, 1G1
Date d'enquête 2018 ; Date(s) de rédaction 2019
(c) Commune de Bidart
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers