Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ateliers de réparation

Dossier IA23002311 réalisé en 2010

Fiche

Précision dénominationatelier de réparation
Dénominationsatelier
Aire d'étude et cantonLavaveix-les-Mines - Chénérailles
AdresseCommune : Lavaveix-les-Mines
Adresse : allée de la, Mine, route d'
Aubusson
Cadastre : 2007 AE 152

Les ateliers de réparation des outils de la mine constituent un bel exemple de l´architecture industrielle de la fin du 19e siècle car ils allient fonctionnalité et élégance.

Le caractère patrimonial des ateliers a été reconnu par une protection au titre des Monuments Historiques : ses façades et toitures ont été inscrites en 2006.

Les ateliers de la Mine à Lavaveix dont deux ailes ont été rénovées (les travaux ont été achevés en 2015), sont aujourd'hui le théâtre d’un pari ambitieux qui a donné naissance à un tier- lieu où se croisent des dynamiques économiques, culturelles et sociales. Ce tiers-lieu est porté par une association « Les Ateliers de la Mine » qui a créé espace de co-working visant à promouvoir et à développer de nouvelles manières d’entreprendre dans un esprit de mutualisation.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 21e siècle

Les anciens ateliers de la compagnie des Houillères d’Ahun se développent sur une surface totale d’environ 1.500 mètres carrés. De plan régulier en U, cet édifice se compose de trois ailes en rez-de-chaussée, regroupées autour d'une cour centrale, fermée, sur son dernier côté, par un pavillon d'entrée à trois niveaux d'élévation, percé d'un passage couvert. L'ensemble est bâti en briques rouges, avec des chaînages d'angle harpés en pierre de taille. Les baies cintrées qui scandent les façades sont larges, afin d'apporter un maximum de luminosité, tout en étant soignées dans leur décor: découpe cintrée, encadrement harpé en pierre de taille et petits bois rayonnants.

C'est dans ces ateliers qu'étaient remis en état les outils de la mine. Dans l'aile est se trouvait un atelier de menuiserie, dont il ne subsiste plus aucun aménagement intérieur, ni machines. L'aile ouest, quant à elle, abritait un atelier de réparation pour les wagonnets, les piques et les pioches et une forge. Ses machines ont été conservées. De fins piliers en fonte rythment l´espace et soutiennent la charpente.

Toutes les machines (fraiseuses, raboteuses, mortaideuses, perceuses, tours...) présentent encore leurs pièces et leurs courroies de transmission , ainsi que les plaques indiquant le nom de leurs fabricants. Certaines ont été acquises auprès de la société de construction mécanique Bouhey, qui avait remporté des prix aux Expositions universelles de la fin du 19e siècle (1889) et qui possédait une usine métallurgique à Montzeron, en Côte d'Or.

Mursbrique
pierre pierre de taille
Toittuile creuse mécanique, ardoise
Plansplan régulier en U
Étages2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
toit à longs pans
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 2005/06/22
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel - Lazaj Jehanne - Philippe Emmanuelle
Philippe Emmanuelle

Chercheur Inventaire, SRI Limousin de 2009-2012


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Brahim-Giry Agnès
Brahim-Giry Agnès

Chercheur SRI Limousin (2007-2016) - Responsable de l'Unité Études et Ressources documentaires, site de Limoges (2016-2017 ) - Responsable de l'Unité Recherche-Photographie, Limoges-Poitiers (2017-


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.