Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancienne tuilerie de Saint-Martin de la Coudre, actuellement Maison

Dossier IA17000959 réalisé en 2000

Fiche

AppellationsLa Tuilerie
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéeslogement, cour, portail
Dénominationstuilerie
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Saint-Jean-d'Angély
AdresseCommune : Bernay-Saint-Martin
Lieu-dit : la Tuillerie
Adresse : route départementale 212
Cadastre : 2016 A 131 ; 1839 A1 89, 90 Archives Départementales de la Charente-Maritime. Plan cadastral napoléonien de 1839. 3 P 5181/02. Section A1 dite de Puy Bonnin.

L’histoire de cette ancienne tuilerie reste peu connue, on sait juste qu’elle existait à l'époque de Charles-Henri Bouchard, marquis d'Aubeterre et seigneur de Saint-Martin de la Coudre dans les années 1730. Elle avait pour vocation la fabrication de la chaux, des tuiles, des briques et des poteries. La tuilerie aurait fermé ses portes au début du 20e siècle, mettant fin à une très ancienne tradition. Quelques vestiges sont encore visibles tels qu’une dépendance, deux entrées d’un ancien four et deux imposantes bouches d’aération.

Des bâtiments primitifs, il ne reste qu’un ancien logement à pièce unique auquel est accolée une servitude, visibles sur le plan cadastral napoléonien de 1839 et qui pourraient dater du 1er quart du 19e siècle. Le logis actuel, non figuré sur ce plan ancien, pourrait dater de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle..

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle, limite 19e siècle 20e siècle

Le logement principal dispose d’une double orientation Est-Ouest. Les deux façades du corps central sont dotées de trois travées, d’un génoise, d’ouvertures à encadrements harpés et celle à l’est comprend en plus un oculus à droite de la porte. Son toit à longs pans à croupes en tuiles mécaniques est agrémenté de deux épis de faîtage représentant des pommes de pin. Les extensions accolées de part et d’autres présentent une travée côté ouest et une des deux est percée d’une large porte en arc segmentaire à l’est. Elles sont toutes les deux parées d’une double génoise et d’un toit à longs pans à une croupe également en tuiles mécaniques. Un corps de bâtiments se situe sur la gauche, il abrite un ancien logement à pièce unique et une servitude dont l’entrée est placée sur le pignon. Le logement présente une travée avec une porte à côté ainsi qu’une pierre d’évier surmontée d’un oculus. Sur le terrain se situent un pilier de soutènement d'un bâtiment aujourd’hui détruit et deux entrées d'un ancien four dont une possède un linteau monolithe délardé en pierre de taille, et l'autre un linteau appareillé en brique légèrement cintré. L’ensemble se situe dans un parc arboré juste fermé sur le devant par un muret de clôture en moellon et par un portail à piliers situé en bordure de la route.

Murscalcaire moellon
Toittuile mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans croupe
TypologiesMaison saintongeaise ; en retrait de la rue ; 3 travées ; porte centrale; dépendances accolées ; cour fermée ; portail à piliers.
État de conservationbon état
Techniques
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Moretti Pierrette - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.