Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil départemental de la Gironde

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Saint-Vivien-de-Médoc
  • Commune Talais
  • Adresse route du Bourg , rue du 19 mars 1962
  • Cadastre 2012 C2 764

Occupant jusqu'alors avec l’école une maison en location dans le village (lieu inconnu), la mairie est construite en 1861 à l’angle de deux rues selon les plans de l’architecte Edouard Bonnore et sous la direction de l’entrepreneur François Chapoulou.

En raison de son étroitesse, la mairie est vendue en 1960. Elle est installée en face, de l’autre côté de la rue principale du bourg, dans un ancien hôtel-restaurant reconstruit dans les années 1950 (à la place d’un bâtiment abritant les mêmes fonctions et détruit en 1945).

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Auteur(s)
    • Auteur : entrepreneur attribution par source
    • Auteur :
      Bonnore Jean-Édouard
      Bonnore Jean-Édouard

      FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

      "BONNORE (Jean-Edouard)

      Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source

L’ancienne mairie est située à l’angle de la route du bourg et de la route du 19 mars 1962. Elle est en rez-de-chaussée et bâtie en pierre de taille sous enduit. La façade principale est de style néo-classique : deux colonnes à chapiteaux toscans encadrent la porte aujourd'hui condamnée et soutiennent un entablement avec corniche à modillons et table d'attique portant à l'origine l'inscription MAIRIE surmontée d'un fronton cintré.

  • Murs
    • calcaire
    • enduit
    • pierre de taille
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    en rez-de-chaussée
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon découvert
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • colonne, ordre toscan, fronton
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • AD Gironde, 2 O 3867 : Construction d'une mairie, 1859-1862.

  • Registre de délibérations 1949-1987.

    Archives communales, Talais

Annexes

  • Documentation complémentaire
Date d'enquête 2012 ; Dernière mise à jour en 2012
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Gironde
Articulation des dossiers