Dossier IA86009413 | Réalisé par
Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ancienne mairie-école, puis mairie-poste, aujourd'hui maison
Auteur
Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vals de Gartempe et Creuse - Châtellerault-3
  • Commune Coussay-les-Bois
  • Lieu-dit Bourg
  • Adresse 25, 27 rue de l'église
  • Cadastre 1833 I 813, 845  ; 2017 BL 85
  • Dénominations
    mairie, école, poste
  • Genre
    de garçons
  • Destinations
    maison, bibliothèque
  • Parties constituantes non étudiées
    jardin, cour, logement

En 1833, une loi sur l'enseignement primaire prévoit la création obligatoire d'écoles par les communes de plus de 500 habitants. Cependant, la présence en cours n'est pas obligatoire pour les enfants. Ces établissements ne sont d'ailleurs ni gratuits, ni laïques. Dès la fin des années 1830, la municipalité de Coussay-les-Bois s'emploie donc à créer une école communale : en 1838, le conseil achète une maison du bourg, située en face des portes de l'église Notre-Dame, pour y installer une salle de classe et un logement pour l'instituteur. La première rentrée des classes a lieu en 1840, mais rapidement, la taille du bâtiment devient insuffisante pour sa nouvelle utilisation.

En 1853, un premier projet d'agrandissement est réalisé par l'architecte châtelleraudais Louis Renaudet père. Il prévoit de reconstruire la maison avec un bâtiment de plan carré, qui accueillerait la salle de classe au rez-de-chaussée. Cependant, la proposition est rejetée par le ministère de l'Instruction et des Cultes qui le juge insuffisant par rapport aux besoins de la commune. Il faut attendre 1856 pour qu'un nouveau projet soit mis en place : le nouvel architecte engagé pour le projet, Auguste Lubac, fait doubler la taille du bâtiment. Il doit être construit en tuffeau, et pour la base des murs, en pierre calcaire dure, dite « de Chauvigny », pour protéger les maçonneries de l'humidité du sol. L'architecte prévoit d'installer le logement de l'instituteur dans la partie gauche et la salle de classe dans la partie droite. Chaque côté est séparé par un mur de refend et possède une entrée indépendante. Un large vestibule, à l'entrée des salles de classes, permet aux élèves de s'abriter en cas de pluie lorsqu'ils sont en récréation. En effet, il n'y a pas de préau dans la cour, qui est un jardin loué à un voisin à l'arrière du bâtiment. L'étage de l'école accueille aussi un local pour la mairie. Le projet est validé et la réception définitive des travaux a lieu en 1857.

Entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle, les lieux sont déjà insuffisants : une nouvelle salle de classe a dû prendre la place du bureau de la mairie situé à l'étage. Le nouvel instituteur adjoint ne peut même pas s'y loger par manque de place. Il est décidé de transférer l'école des garçons à côté de l'école des filles au sud du bourg. Le bâtiment ainsi libéré accueillera dorénavant la poste, à la place du logement de l'instituteur, et la mairie, à la place des salles de classes. Le réaménagement des lieux est mené en 1922 par l'architecte Blanchard. Encore aujourd'hui, il est possible de voir les traces de l'ancienne utilisation du bâtiment. Lorsque les bureaux de la mairie furent déplacés dans l'ancien presbytère, l'espace libéré fut attribué à la bibliothèque municipale. Elle occupa les lieux jusqu'en 2016.

L'ancienne école est située en bordure de la route de l'église, son élévation nord donnant sur la place. Elle est bâtie en pierre de taille calcaire et couverte d'ardoise.

L'élévation orientale présente un ordonnancement en cinq travées d'ouvertures. La partie nord, où se trouvait la salle de classe, comprend une porte couverte d'un arc en plein cintre, quatre fenêtres couvertes de plates-bandes et une fenêtre à croisée à deux meneaux et couverte d'un arc segmentaire.

La partie sud, qui accueillait le logement de l'instituteur, est composée d'une porte et de trois fenêtres, toutes couvertes de plates-bandes.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
  • Escaliers
    • escalier intérieur
  • Statut de la propriété
    propriété privée (incertitude)
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Documents d'archives

  • 1837-1866: Délibérations du conseil municipal de Coussay-les-Bois.

  • 1839-1935: Biens communaux bâtis.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 104 4
Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault
Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.