Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancienne mairie-école d'Ars-en-Ré ; Salle des Fêtes ; Médiathèque

Dossier IA17050446 réalisé en 2014

Fiche

Destinationssalle des fêtes, bibliothèque
Dénominationssalle des fêtes, bibliothèque, mairie, école
Aire d'étude et cantonÎle de Ré - Île de Ré
AdresseCommune : Ars-en-Ré
Adresse : 11 rue
du Havre
Cadastre : 1828 K 1268-1275 ; 1969 AC 918, 197 ; 2020 AC 918, 197

Le 25 mars 1804, le conseil municipal ne pouvant plus se réunir dans la salle commune redevenu Bien de l’Eglise, décide d’acquérir un nouveau bâtiment situé rue de la Commune (actuelle Sale des Fêtes, rue du Havre). Ce bâtiment est vétuste et nécessite des travaux importants. La commune décide de reconstruire entièrement l’édifice afin qu’il abrite les services de la mairie et de l’école primaire.

Le 11 juin 1822, la première pierre de l’édifice est posée par le maire, Jean Sourget. Cette pierre portait l’inscription « Edifice élevé en l’année 1822 sous l’administration de Sourget aîné, maire ». Les travaux sont réalisés en cinq mois par l'entrepreneur Meunier Prillaud sous la direction de l'architecte J.-E. Bouffard fils. Les travaux s'achèvent le 17 octobre 1822, la mairie-école est inaugurée le 3 novembre.

En 1846, de nouveaux travaux sont réalisés par l'entrepreneur Michenaud Bouillat, charpentier à Ars. Ils consistent à construire un étage au-dessus du logement de l'instituteur pour aménager une salle de classe au rez-de-chaussée. En août 1865, de nouveaux travaux d'agrandissement de l'école et du logement de l'instituteur sont engagés grâce à l’acquisition faite par la commune des maisons Bézille et Mercier attenantes à la salle de classe. Les travaux sont adjugés à Etienne Banière Cieutat, maître menuisier à Ars et consistent à détruire tous les murs intérieurs afin d'y établir une classe annexe. Les bâtiments municipaux comprennent un secrétariat de mairie, un cabinet du juge de paix, un prétoire et un bureau télégraphique desservis par un corridor accédant à une cour autour de laquelle se trouvaient le logement de l'instituteur, une salle de classe, la salle de conseil et des dépendances.

En 1885, le conseil municipal acquiert une nouvelle parcelle à l'Est des bâtiments municipaux pour y installer le logement de l'instituteur. Trois nouvelles classes sont construites pour les garçons par l'entrepreneur Martineau Toussaint sur les plans de l'architecte en chef du département Charles Bunel. Les travaux sont achevés le 22 avril 1886. L'école des filles est installée dans l'ancienne école des garçons compte tenu de leur nombre plus restreint.

En 1927, le conseil municipal vote l’agrandissement de la salle de réunions qui est transformée en salle des Fêtes. Les travaux sont réalisés rapidement par l’entrepreneur Jules Baniée. La salle des Fêtes est agrandie en 1951 : le menuisier Roger Brunet aménage une scène. Le 11 décembre 1938, le conseil municipal vote la construction d'un préau pour l'école des garçons sur les plans de l'architecte de La Rochelle Jean Béraud. L'école sert l'été d'annexe de vacances au centre de cure hélio-marine Les Brises Marines.

En 1973, des travaux importants sont engagés dans les bâtiments de la mairie. Le rez-de-chaussée du logement de l’instituteur accueille dès lors les services municipaux inaugurés le 3 juin 1974. Quelques années plus tard, en 1984, l’étage est transformé en une unique et vaste salle servant aux séances du conseil municipal et aux mariages. Cette salle est décorée des tableaux de William Barbotin et des bateaux d’Henri Guibert. L’ancienne maison communale est détruite. En 2016, le conseil municipal décide d’installer la mairie dans l’ancienne demeure du Docteur Moinet, place Carnot. Les bâtiments de la mairie vont connaître pendant trois ans différentes affectations avant d’accueillir la nouvelle médiathèque.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Dates1822, daté par source
1885, daté par source
1973, daté par source
2016, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Meunier-Prillaud entrepreneur attribution par source
Auteur : Michenaud Bouillat charpentier attribution par source
Auteur : Banière-Cieutat Etienne menuisier attribution par source
Auteur : Bunel Charles Henri
Bunel Charles Henri

Charles Henri Bunel devient architecte du département de Charente-Maritime en 1876.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte départemental attribution par source
Auteur : Béraud Jean architecte attribution par source
Auteur : Bouffard fils J.-E. architecte attribution par source

Les bâtiments municipaux sont implantés en bourg du village le long de l'axe reliant l'église au port. Ils occupent plusieurs parcelles délimitées par la rue du Havre au Sud et la rue de la Genève au Nord.

Le bâtiment qui abrite aujourd'hui la médiathèque est situé en retrait de la rue du Havre. Il s'élève sur un étage carré, présente une élévation ordonnancée et est couvert d'un toit à longs pans en tuile creuse. Trois marches rachètent le dénivelé de la rue, un escalier extérieur, en vis, donne accès à l'étage.

La salle des Fêtes est édifiée en léger retrait de la rue du Havre. Un corps de bâtiment en avancée offre une élévation ordonnancée, décorée d'une imposante corniche moulurée identique à celle qui orne la porte d'entrée en plein cintre, accessible par un emmarchement. L'édifice est prolongé par un deuxième corps de bâtiment à étage, présentant un pignon percé d'un oculus.

Une partie de l'école actuelle est attenante à la façade arrière de la médiathèque, dans un bâtiment en rez-de-chaussée surélevé et couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique. Il présente de larges ouvertures appareillées en pierre de taille caractéristiques de l'architecture néo-classique. Un préau recouvert de bardage et abrité sous un toit en tuile mécanique est construit en face.

Murscalcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit
Toittuile mécanique, tuile creuse
Étagesrez-de-chaussée surélevé, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier en vis
Statut de la propriétépropriété de la commune
Sites de protectionabords d'un monument historique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle, 2 O 88 : Administration communale, Ars-en-Ré. 1820-1865 : Mairie-école d'Ars-en-Ré

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 88 Administration communale, Ars-en-Ré
Bibliographie
  • BRUNET (René), Ars, notre beau village : Chronique d'une commune de l'île de Ré au cours de deux siècles d'histoire, tomes 1 et 2, La Rochelle, 1994

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.