Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancienne église Saint-Martin, aujourd'hui centre culturel

Dossier IA86009416 inclus dans Bourg de Coussay-les-Bois réalisé en 2017

Fiche

Œuvres contenues

  • Verrière
  • Cloche
Genrede soeurs du Sacré-Coeur de Jésus et de Marie
VocablesSaint-Martin
Destinationschapelle, couvent, colonie de vacances, centre culturel
Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Châtellerault-3
AdresseCommune : Coussay-les-Bois
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 10 rue
de Clamart
Cadastre : 1833 I 611 ; 2017 BL 521

L'église Saint-Martin est citée dès l'année 1099 dans une bulle papale énumérant les édifices religieux dépendant de l'abbaye Saint-Pierre de Preuilly (aujourd’hui Preuilly-sur-Claise en Indre-et-Loire). Elle est mentionnée au 17e siècle comme rattachée à l’évêché de Poitiers et servant de siège à l’archiprêtré de Châtellerault. Elle est aussi l’église paroissiale de Coussay-les-Bois pendant tout l'Ancien Régime, avant de perdre ce statut en faveur de l’église Notre-Dame peu après la Révolution.

Le bâtiment est ensuite abandonné et alors qu'une restauration défectueuse de la nef avait déjà accéléré sa dégradation, il tombe progressivement en ruines. En 1799, alors que l'église Notre-Dame a besoin de réparations urgentes, l'empereur Napoléon donne son accord pour que l'emplacement et les matériaux de l'ancienne église Saint-Martin soient vendus afin de faire face aux dépenses.

Au même moment, Charles Coudrin, habitant de la commune, se porte acquéreur des ruines de Saint-Martin au nom de son frère, le père Pierre Joseph Coudrin. Alors que la nef est dépouillée de ses matériaux, Coudrin fait réparer le clocher et clore le chœur par un mur. Dans cette nouvelle chapelle ainsi constituée, le propriétaire en profite pour rétablir l'autel et y fait célébrer le culte pour la première fois depuis la Révolution. Conformément aux vœux du père Coudrin, le chœur de l'ancienne église est transformé en chapelle pour le couvent des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie qu'il fonde à Coussay-les-Bois en 1835. À la place de la nef détruite, il fait construire un bâtiment de quatre niveaux pour servir de logement aux sœurs.

Près d'un siècle plus tard, en 1948, les différents bâtiments du couvent sont vendus à la municipalité de Clamart, en Île-de-France, qui reconvertit les lieux en centre de vacances pour les enfants de ses agents municipaux. Clamart conserve la propriété pendant une cinquantaine d'années, avant que la commune de Coussay-les-Bois ne rachète l'ensemble du site en 2000. L'ancienne église Saint-Martin a désormais vocation d'accueillir un espace culturel et un lieu d'exposition, animé par l'association coussayaise des Amis de l'église Saint-Martin.

Période(s)Principale : 12e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 15e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 19e siècle , daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

De l'église Saint-Martin, seulement une partie de la nef, le clocher, le chœur et une petite chapelle gothique attenante ont été préservés. Le clocher carré et la nef, de style roman, sont prolongés vers l'est par un chœur du 15e siècle de style gothique.

Le clocher présente des baies couvertes d'arcs en plein cintre, flanquées de colonnes adossées à la maçonnerie. La corniche, qui arbore un décor en dent de scie, est supportée par des modillons sculptés. Le clocher est couvert d'un toit à quatre pans en tuiles plates, lui-même surmonté d'une flèche en ardoise. Celle-ci fut labellisée en 2012 au titre des clochers tors d'Europe. Il existe deux types de clochers tors : ceux qui ont été fabriqués de cette façon et ceux qui le sont devenus accidentellement, soit après une tempête soit suite au séchage du bois. Ici, la torsion légère est probablement accidentelle et liée au travail du bois.

Le chevet plat d'époque gothique est ouvert par une baie à remplage. L'élévation en pierre de taille est maintenue par deux contreforts vers le nord et le sud.

L'entrée s'effectue par une porte située du côté nord du bâtiment. À cet endroit, sur le parement extérieur, les restes d'une litre funéraire sont encore visibles. À l'intérieur, quatre colonnes engagées et leurs chapiteaux romans ont été conservés. Ils supportent une voûte en berceau et sont décorés d'ornements géométriques, de palmettes ou de motifs de feuillage. Deux autres colonnes sont situées dans des niches, aujourd'hui intégrées à un mur de refend qui sépare l'église de l’ancien bâtiment conventuel attenant à l'ouest.

Le chœur de l'église est voûté d'ogives. Porté par un ange, le blason de la famille du Plessis, seigneurs de la Vervolière entre le 13e et le 17e siècle, est représenté sur la clé de voûte. En effet, pendant l'Ancien Régime, plusieurs membres de cette famille furent inhumés dans l'église Saint-Martin. La baie à remplage accueille une verrière datée de 1886 portant une représentation de saint Martin et saint Joseph. Une petite chapelle est attenante au sud du chœur. Elle aussi voûtée d'ogives, elle présente une petite baie couverte d'un arc en plein cintre.

L'accès au clocher s'effectue par un escalier en vis aménagé dans l'épaisseur du mur sud de l'église. Une seule cloche, datée du premier tiers du 19e siècle, est encore visible dans le beffroi.

Murscalcaire
Toittuile plate, ardoise
Couverturestoit à deux pans
appentis
flèche polygonale
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour en maçonnerie
Techniquessculpture
Représentationsblason ange feuillage palmette ornement géométrique dent de scie
Précision représentations

Le décor sculpté est cantonné aux chapiteaux et aux clés de voûtes.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1951/04/14
Précisions sur la protection

Inscription par arrêté du 14 avril 1951.

Références documentaires

Documents d'archives
  • an XII-1939: Biens communaux bâtis.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 104 5
  • 1836-1914: Matrice des propriétés foncières de Coussay-les-Bois.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 2226-2231
Bibliographie
  • Association VGCA, Lumière et couleurs: les vitraux des Vals de Gartempe et Creuse, 2015.

    p. 115
  • Beauchet-Filleau, Henri. Pouillé du diocèse de Poitiers. Niort (22, rue des Halles) : L. Clouzot ; Poitiers (4, rue de l'Éperon) : H. Oudin, 1868.

    p. 81, 259, 260 Bibliothèque nationale de France, Paris : 254 BEA
  • Coudrin, Augustin. Vie de l'abbé Coudrin, fondateur de la congrégation des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie et de l'Adoration Perpétuelle du Très-Saint Sacrement de l'Autel, Paris, 1846.

  • Pouliot, Maurice ; Salvini, Joseph ; Villard, François. Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Vienne, Série E supplément (Communes), Tome cinquième, Imprimerie P. Oudin, Poitiers, 1970.

    p. 135-150

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.