Dossier IA40001617 | Réalisé par
Ancienne église priorale Saint-Gilles, dite église du cimetière
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Sever
  • Commune Montgaillard
  • Dénominations
    église
  • Vocables
    Saint-Gilles
  • Appellations
    église du cimetière

Selon le procès-verbal dit "de Charles IX", rédigé en 1571, et les notes rassemblées par l'abbé Vincent Foix au début du XXe siècle, l'ancienne église Saint-Gilles de Montgaillard était le siège d'un prieuré dépendant de l'abbaye bénédictine Saint-Gilles du Gard (diocèse de Nîmes), qui possédait le droit de collation (nomination des prieurs). L'édifice lui-même, qui servait aussi de paroisse à la communauté, datait probablement du XIVe ou du XVe siècle. Ruiné en 1569 par les troupes protestantes du capitaine Montaman, il dut être restauré et sans doute agrandi en 1657 par le curé Daniel Filhot, qui redécora le chœur à la même occasion. En 1756, l'édifice possédait un vaisseau central flanqué de deux bas-côtés. Parvenue dès la fin du XIXe siècle dans un état de délabrement complet (une chapelle latérale dut être démolie en 1881), l'église perdit son toit en 1937. Ses ruines furent rasées en avril 1954, à l'exception du clocher-mur, qui se dresse toujours au milieu du cimetière communal, flanqué au nord d'un petit corps de bâtiment moderne servant de réserve.

  • Période(s)
    • Principale : 14e siècle , (incertitude), , (détruit)
    • Principale : limite 15e siècle 16e siècle , (détruit)
    • Principale : 3e quart 17e siècle , (détruit)
  • Dates
    • 1657, daté par source

L'église, dirigée nord-ouest / sud-est, entourée par un cimetière, comprenait avant sa démolition un vaisseau principal, prolongé par un chœur en abside semi-circulaire légèrement plus étroit, et un collatéral de deux travées au nord, ouvrant par des grandes arcades en arc brisé (le bas-côté sud, signalé en 1756, avait donc déjà disparu au XIXe siècle). Si le vaisseau central avait perdu dès 1569 son voûtement d'ogives (remplacé par un simple lambris de bois), le collatéral avait conservé le sien, orné de belles clefs de voûte (aux armes de France et à rosace), d'un style proche de celui des clefs de l'église d'Arx (réf. IA40001486) et aujourd'hui déposées aux Archives départementales des Landes à Mont-de-Marsan. Hormis ces vestiges déplacés, ne subsiste actuellement in situ que le clocher-mur, au pignon triangulaire percé de trois baies campanaires en plein cintre, auquel s'adosse un petit corps de bâtiment rectangulaire moderne, en maçonnerie de moellon, qui a remplacé l'ancien porche. Un départ de voûte à nervures prismatiques est encore visible à l'angle nord-ouest du collatéral disparu.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • armoiries, rosace
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Dossier "église (1774-1955)".

    Archives paroissiales, Montgaillard
  • Monographie paroissiale de Montgaillard, 1887.

    Archives diocésaines, Dax
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (22 février 1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 230/9
  • Monographie paroissiale de Montgaillard, 1887.

    Archives diocésaines, Dax
  • Service du patrimoine et de l'Inventaire. Dossier de pré-inventaire de l'église de Montgaillard, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine

Bibliographie

  • Notes de l'abbé Vincent Foix : vieux clochers, vieilles églises.

    Archives départementales des Landes : II F 915
  • DAUGÉ Césaire. Montgaillard pendant la Révolution. Aire-sur-l'Adour, 1909.

  • SOUSSIEUX Philippe. Dictionnaire historique des Landes. Études landaises, 2012.

    p. 542-543
  • LERAT Serge (dir.). Landes & Chalosses. Pau : Cairn, 1984.

    tome II, p. 1102-1103

Périodiques

  • CAZAURAN Jean-Marie (abbé). "Pouillé du diocèse d'Aire", Bulletin de la Société de Borda. Dax, 1884, p. 21-34, 97-119, 201-216 ; 1885, p. 131-162, 229-244, 255-286 ; 1886, p. 1-29, 281-283.

    1884, p. 97-119
  • LAPORTERIE Joseph de. "Marques de tâcherons de l'église et de l'abbaye de Saint-Sever-sur-l'Adour et des églises de Montgaillard et de Bostens (Landes)". Bulletin de la Société de Borda, 1900, tome 2, p. 105-107.

Annexes

  • Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571" (dans Revue de Gascogne, 1860, tome I, p. 319)
  • Extrait de la monographie paroissiale de Montgaillard, 1887 (Archives diocésaines de Dax)
  • Extraits des notes de l'abbé Vincent Foix sur Montgaillard (AD Landes. II F 915)
  • Extraits de l'inventaire des biens de la fabrique dans l'ancienne église priorale Saint-Gilles de Montgaillard, 22 février 1906
Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel