Ancien presbytère, actuellement bureau de poste
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil départemental de la Gironde

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
  • Hydrographies la Gironde
  • Commune Saint-Vivien-de-Médoc
  • Adresse 1 cours Georges-Mandel
  • Cadastre 2014 F3 409  ; 1833 F2 475, 474

La maison presbytérale a été détruite pendant la Révolution. En 1823, on décide de la reconstruire sur le même emplacement, à côté de l'église. En 1828, la commune achète un terrain, appelé Le Baraillot, à Martial Audoy.

Puis ce terrain est finalement revendu et la commune acquiert en 1832, auprès du même vendeur, une maison pour y installer le presbytère : elle est composée "de plusieurs chambres portant plancher, cuisine, chai, cour, jardin, ormière, engard et emplacement entourant la dite maison avec un puits dans la cour (...), grenier régnant sur les deux chambres de devant de la dite maison".

En 1837, des travaux y sont réalisés : il s'agit, semble-t-il, de réhausser la partie occidentale de la demeure. Des travaux de charpente et de maçonnerie sont effectués en 1848-1849 ; le bâtiment est également restauré en 1876-1878.

C'est en 1916 que le presbytère est loué pour installer le bureau de poste qui s'y trouve encore aujourd'hui.

La demeure, datant probablement de la fin du 18e ou du début du 19e siècle, est à rapprocher du bâtiment de la gendarmerie situé à proximité (volume, porte en plein-cintre, corniche à modillons).

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 19e siècle
    • Principale : 2e quart 19e siècle

Le presbytère, situé en bordure de route, présente une façade composée de 5 travées. La porte principale est en plein-cintre mouluré avec agrafe sculptée et encadrée de pilastres. Le châssis en ferronnerie est orné des initiales MA, correspondant probablement à Martial Audoy, propriétaire de la maison au début du 19e siècle.

Les fenêtres sont à plates-bandes : celles du rez-de-chaussée ont des allèges en léger ressaut. Les appuis des baies de l'étage forment un bandeau continu mouluré. Une corniche à modillons règne sur la façade.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvrements
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Techniques
    • sculpture
    • ferronnerie
  • Représentations
    • pilastre, agrafe, monogramme
  • Statut de la propriété
    propriété publique

Documents d'archives

  • Biens communaux, 1882-1933.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3651
  • Culte, église (1822-1865).

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3661
  • Culte, église (1867-1937).

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3662

Annexes

  • Documentation complémentaire
Date d'enquête 2012 ; Dernière mise à jour en 2014
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Gironde