Dossier IA86009417 | Réalisé par
Maturi Paul (Contributeur)
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ancien couvent de sœurs de la congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie, aujourd'hui logements
Auteur
Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vals de Gartempe et Creuse - Châtellerault-3
  • Commune Coussay-les-Bois
  • Lieu-dit le Bourg
  • Adresse 10 rue de l'église , 5 rue de Clamart
  • Cadastre 1833 I 611  ; 2017 BL 525, 541
  • Dénominations
    couvent
  • Genre
    de soeurs du Sacré-Coeur de Jésus et de Marie
  • Destinations
    colonie de vacances, immeuble à logements
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, jardin, puits, portail, mur de clôture

Le prêtre Pierre Joseph Coudrin et la religieuse Henriette Aymer de la Chevallerie fondent en 1800 la congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie et de l’Adoration perpétuelle du Très-Saint Sacrement de l’Autel, plus généralement connue sous le nom de congrégation de Picpus. Quelques années après la création de la communauté, Pierre Joseph Coudrin décide d'installer un couvent de femmes dans son village natal de Coussay-les-Bois. La fondation a officiellement lieu le 5 janvier 1835.

Les sœurs viennent s'installer à Coussay-les-Bois dans plusieurs bâtiments construits à partir des années 1830. L'un d'entre eux est situé à l'emplacement de la nef de l'ancienne église Saint-Martin, devenue la chapelle du couvent.

Pendant le 19e siècle, c'est Eudoxie Coudrin, nièce du fondateur, qui fait office de mère supérieure. Peu de temps après la fondation, le couvent compte une vingtaine de sœurs environ. Pour rejoindre la congrégation, elles ont fait vœux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance et suivent la règle monastique de Saint-Benoît. Elles jeûnent tous les premiers vendredis de chaque mois ainsi que pendant les fêtes religieuses qui rythment l'année liturgique. Elles se lèvent tous les jours à 5h du matin et se couchent à 9h du soir dans un dortoir commun.

Leur costume entièrement blanc est constitué d'un scapulaire brodé sur le devant du motif des Sacrés-Coeurs de Jésus et de Marie. Elles portent aussi toujours une mousseline blanche et un voile de laine blanc pour couvrir leur tête, ainsi qu'un grand manteau rouge lors de l'Adoration. Le couvent accueille parfois des sœurs d’origine étrangère, comme une allemande et une hollandaise en 1881, ou encore une péruvienne en 1901. Elles occupent des fonctions diverses et sont parfois signalées comme jardinière, portière, institutrice, fileuse, boulangère, repasseuse ou encore infirmière.

En 1948, l'ensemble des bâtiments est vendu à la commune de Clamart (Ile-de-France) pour servir de centre de vacances. Pendant cette période qui dura environ cinquante ans, l'édifice situé à la place de la poste fut détruit. Aujourd'hui, les bâtiments du couvent accueillent des logements.

L'accès à l'ancien couvent est situé au niveau de la rue de l'église, sous une grande porte cochère couverte d'un arc en plein cintre.

L'ancien logement des sœurs, accolé à l'église Saint-Martin, est constitué de quatre niveaux et de cinq travées d'ouvertures, toutes couvertes de plates-bandes. La porte principale est accessible par deux escaliers droits situés de chaque côté d'un perron surélevé. Des lucarnes couvertes d'arcs segmentaires permettent d'éclairer l'étage de comble, situé sous un toit en ardoise.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage en surcroît
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés croupe
  • Escaliers
    • escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections

Documents d'archives

  • 1836-1914: Matrice des propriétés foncières de Coussay-les-Bois.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 2226-2231
  • AD 86. 8 M 3 103, 1836-1936 : Coussay-les-Bois, recensement de la population.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 8 M 3 103

Bibliographie

  • Coudrin, Augustin. Vie de l'abbé Coudrin, fondateur de la congrégation des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie et de l'Adoration Perpétuelle du Très-Saint Sacrement de l'Autel, Paris, 1846.

  • Couronne, Bernard. Petite vie du Père Marie-Joseph Coudrin, éditions Desclée de Brouwer, Paris, 1997.

  • De Chergé, Charles. Histoire des Congrégations religieuses d'origine poitevine. Poitiers (10, rue de la Mairie) : A. Dupré, imprimeur-éditeur, 1856.

    p. 131-164

Annexes

  • Fondation du couvent de Coussay-les-Bois par Pierre Joseph Coudrin
  • Arrivée des sœurs à Coussay-les-Bois
Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault
Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.