Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien Château des Chalets, aujourd'hui Château La Valière

Dossier IA33007609 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationchâteau viticole
AppellationsChâteau des Chalets, Château La Valière
Parties constituantes non étudiéesresserre, chai, puits, cuvage, grange, pigeonnier, poulailler
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive gauche)
AdresseCommune : Saint-Christoly-Médoc
Lieu-dit : Adresse : 4 route de
Saint-Yzans
Cadastre : 1831 E 152 à 154 ; 2014 E1 163

William Franck cite, dans l’édition de 1824 de son traité sur les vins, un certain "Marcial" producteur de vin. Or d'après le plan cadastral de 1831, le domaine composé d’une construction abritant le logis et les dépendances viticoles, appartient à François Martial.

Des travaux d’agrandissement et de modernisation des installations ont probablement eu lieu au milieu des années 1860 lorsque le domaine est transmis à la famille Taillefer et que la production passe de 60 tonneaux en 1850 à 140 en 1874. C’est à ce moment là que le domaine prend le nom de Château des Chalets.

Dès les années 1920, J. Maufoulet produit dans le bourg le cru Lavalière. Cette famille devient propriétaire du château des Chalets dans les années 1940 et c’est à la fin du 20e siècle que le château des Chalets prend le nom de Château La Valière.

Des travaux de restauration sont exécutés en 2013.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle

Le domaine est situé à l’entrée sud-ouest du bourg.

Il se compose d’un logis avec, à l’arrière, une cour formée par les dépendances viticoles et l’étable à vaches. Un pigeonnier, ruiné, est installé au sud du domaine.

Le logis est une maison s'ouvrant sur un jardin, séparée des parties d'exploitation par un portail avec un puits accolé. Elle s’élève sur un étage carré et la façade est animée de 9 travées et de trois rangs de génoise. Elle est couverte par un toit à longs pans à croupes, en tuile creuse. A l'intérieur, l'étage est accessible par un escalier droit à double volées divergentes.

Dans le prolongement de la maison se trouve un chai. A l’arrière de celui-ci est installé un ancien cuvier, identifiable par les traces de deux baies de décharge condamnées sur le mur pignon sud. En face se situe une ancienne étable dont les élévations sont encadrées par des pilastres à bossage. Les deux larges portes de la façade sur cour sont à plate-bande à claveaux passants un-sur-deux. Le toit, couvert de tuiles mécaniques, est débordant sur les pignons avec aisseliers.

L’ensemble est clos par un muret ponctué de piliers. A l’est, un portillon avec grille métallique présente un couronnement ornée d'un médaillon avec l'initiale M, faisant probablement référence à la famille Martial, encadré de volutes.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier symétrique en maçonnerie
TypologiesIC4
Techniquesferronnerie
Représentationsmonogramme, volute, médaillon

Estuaire

TRAVEE9
FORBAIElinteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre)
POSRUEperpendiculaire
POSPARCsur rue
ORIENTsud-est
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Compléments bibliographiques

    FERET Edouard. Bordeaux et ses vins, classés par ordre de mérite dans chaque commune.... Bordeaux : Féret et Fils, 1982. 13e éd. rev. et augm. par Claude Féret.

    "Château La Valière (SCE du ch. ; Cailloux) 75 t. « Le château La Valière est situé sur les croupes graveleuses de Saint-Christoly, qui dominent la Gironde. Connu depuis 1874 sous le nom de château des Châlets, ce cru fut classé en 1932 parmi les crus Bourgeois. Il fut acquis il y a quelques années par MM. Cailloux, qui lui donnèrent le nom de château La Valière."

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Christoly-Médoc, 1831.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 3 P 383
Bibliographie
  • FRANCK William. Traité sur les vins du Médoc et les autres vins rouges du département de la Gironde. Bordeaux : impr. de Laguillotière, 1824.

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline