Logo ={0} - Retour à l'accueil

Abbaye de Cisterciens Notre-Dame des Châteliers à La Flotte

Dossier IA00043158 réalisé en 1986

Fiche

Œuvres contenues

  • Entrée de serrure
  • Chapiteau
  • Chapiteau
  • Retable architecturé
  • 4 chapiteaux
  • Chapiteau
  • 12 chapiteaux
  • 5 chapiteaux
  • Chapiteau double
  • 8 chapiteaux
  • Chapiteau
  • 8 chapiteaux
  • 9 reliefs
  • 10 chapiteaux
  • Croix : Christ en croix
  • Dalle funéraire
  • Relief méplat
  • Carrelage de sol
  • 12 chapiteaux

Isolées près de la côte, les ruines de l'abbaye Notre-Dame des Châteliers, dont les hauts murs dominent le paysage plat environnant, présentent des éléments architecturaux de grande qualité.

De cette abbaye cistercienne, fondée dans la deuxième moitié du 12e siècle, subsiste l'église au nord de laquelle se trouvent les fondations de divers corps de bâtiment, dont le cloître. Les bâtiments, incendiés à trois reprises ente le 13e siècle et le 16e siècle, sont abandonnés, puis détruits. Seule l'église, reconstruite au début du 14e siècle, n'a pas été démolie. A partir de 1793, la façade est peinte en noir pour servir d'amer.

L'église se composait d'une nef unique, avec transept très saillant doté de deux chapelles quadrangulaires ouvrant sur chaque bras, et d'un chevet plat. Elle était couverte de voûtes d'ogives à liernes reposant sur de fines colonnes à chapiteaux ornés de crosses et de feuillages. Les fenêtres de la nef ont un encadrement à colonnettes et un remplage formant deux baies surmontées d'un oculus polylobé. Celles du choeur ne comportent pas de remplage mais des colonnettes à l'extérieur comme à l'intérieur. Le mur plat du chevet est percé d'une très large fenêtre qui a vraisemblablement remplacé un triplet au moment de la reconstruction au 14e siècle.

Genrede cisterciens
VocablesNotre-Dame
Parties constituantes non étudiéeséglise
Dénominationsabbaye
Aire d'étude et cantonÎle de Ré - Île de Ré
AdresseCommune : La Flotte
Lieu-dit : les Châtelliers
Cadastre : 1971 A3 725 ; 2014 YE 24 ; 1843 A3 1337

Abbaye fondée entre 1156 et 1179 par Isaac de l'étoile et Jean de Trizay à la demande d'Elbe de Mauléon seigneur de Ré ; incendiée en 1294 ; probablement reconstruite au 14e siècle ; à nouveau incendiée en 1462 par les Anglais; restaurée fin 15e siècle ; il semble que l'inscription "Lesus.Maria.1553" figure sur un des murs de la chapelle indiquant sa date de réédification ; incendiée en 1574 par les Calvinistes. Les biens de l'abbaye sont compris dans l'aliénation des biens écclesiastiques en 1587-1588. Le 25 septembre 1629, l'abbaye et ses dépendences sont données aux Oratoriens de Paris. Louis de Morainvilliers d'Orgueville en fut le dernier abbé commandataire. la chapele que renfermait l'abbaye des Chatelliers fu reconstruite après la révolution de 1789 et depuis lors laissée à l'abandon.

D'après le vidimus établi en 1452 par Louis d'Amboise vicomte de Thouars, seigneur de l’ile de Ré, traduit du latin en 1895 par le docteur Atgier, l'abbaye aurait été fondée en 1178. En 1663, à la mort de Jehan VIII de Bueil, comte de Marans et seigneur de l'ile de Ré, la seigneurie de Ré se trouvant privée d'héritier fut mise en vente. C'est alors que les frères de l'Oratoire de Paris, devenus héritiers de l'abbaye de Ré, par bulle pontificale de 1623, revendiquèrent auprès du nouvel acquéreur Messire Charles de Valvire de Ruffec, comte du Bois de la Roche, tous les privilèges que leur avaient confié primitivement leurs chartes seigneuriales. Selon le vidimus, "Ebles de Mauléon donne aux abbés Ysaac,abbé ND de Stella, Jehan abbé de Trézon et autres, à perpétuité, le lieu appelé Breuil-Chasteliers pour élever une abbaye à l'Ile de Ré, ainsi que les prés et bois autour limités par l'ancienne route de Port-Chauvet qui longe les labours du Morinan et aboutit aux cultures de Sainte-Eulalie".

L'abbaye de Saint-Laurent de La Prée sert d'amer au XIXe siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 12e siècle , (détruit)
Principale : 14e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 15e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu maître d'oeuvre inconnu
Murscalcaire
revêtement
moellon
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte d'ogives
État de conservationvestiges
Techniquessculpture
Précision représentations

chapiteaux à motifs végétaux

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsclassé MH, 1990/05/21

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : S 9490 : Plan et élévation des ruines de Saint-Laurent de La Prée, 10 août 1820.

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré - Pon Charlotte - Renaud Geneviève - Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.