Logo ={0} - Retour à l'accueil

Abbaye de bénédictins Saint-Étienne, de mauristes

Dossier IA00049629 réalisé en 1985

Fiche

L'église romane a été en grande partie reconstruite au 13e siècle. Pillée à plusieurs reprises, l'église a été fortifiée au 15e siècle. Elle a conservé un clocher roman à quatre étages. Les bâtiments conventuels datent de la fin du 17e siècle et du début du 18e siècle. Un long passage voûté permet d'accéder au cloître.

L'abbaye a été fondée en 1002 par Wardrade Loriches, seigneur de Jarnac, et son épouse Rixendis. Elle a été consacrée vers 1015 par Grimoard, évêque d'Angoulême, et son frère Iso, évêque de Saintes. L'église a été en grande partie reconstruite sous Guillaume de Vibrac, abbé de 1247 à 1286. Pillée par les troupes anglo-gasconnes en 1434, elle est restaurée et fortifiée sous Henri de Courbon, abbé de 1451 à 1476, qui reconstruit également le logis de l'abbé et le cloître. Elle est à nouveau pillée par les Protestants en 1564, puis assiégée et pillée par les Catholiques au moment de la bataille de Jarnac en 1569. L'abbaye adopte la réforme mauriste en 1566. Les voûtes de l'abbatiale sont reconstruites, en 1677 pour la deuxième travée, et en 1688 pour la première. Les bâtiments conventuels ont été construits de 1677 à 1681 à l'est, vers 1683 pour l'aile sud et de 1712 à 1716 à l'ouest. Le cloître est détruit en 1820. L'église est restaurée en 1874 ouis en 1884-1885 sous la direction de Warin

Deux chapiteaux romans provenant de l'ancienne église paroissiale Saint-Nicolas servent de socle à des statues dans la nef de l'église abbatiale.

L'église abbatiale, construite en pierre de taille, présente un plan allongé. Elle est composée de quatre travées couvertes de voûtes d'ogives à huit quartiers. La façade est encadrée par deux gros contreforts surmontés chacun d'une échauguette. Le portail central comporte quatre rouleaux, le premier étant polylobé. Deux arcades aveugles encadrent le portail. Des chapiteaux sculptés couronnent les colonnes portant les différents rouleaux.

Le chevet plat est percé d'une grande baie en arc brisé à remplage gothique. Le clocher est attenant au nord de la troisième travée de l'église. Une coupole sur pendentifs, reposant sur des faisceaux de colonnes, est située sous le clocher. Le clocher comporte quatre étages qui présentent sur les quatre faces, trois arcades aveugles au premier étage, deux arcades percées de baies jumelles au second, deux grandes baies au troisième et quatre petites baies au quatrième. Les baies sont encadrées de colonnettes. Le quatrième étage est surmonté d'une flèche conique en maçonnerie et de quatre petits pinacles aux angles.

Deux chapelles voûtées sont accolées au nord de la quatrième travée de l'église. Les bâtiments conventuels, disposés à l'est, au sud et à l'ouest de l'ancien cloître, sont construits en moellons enduits, et comportent un étage carré et un étage de comble. Les toits sont à longs pans brisés en ardoise. Le logis de l'abbé comporte deux étages, avec pignons couverts et escalier en vis hors-œuvre. Le cloître détruit était jadis voûté d'ogives. Le long passage couvert menant de la basse-cour au cloître est couvert de six voûtes d'ogives et d'une voûte d'arêtes.

Genrede bénédictins, de bénédictins de la congrégation de Saint-Maur
Vocablessaint Etienne
Parties constituantes non étudiéesenclos, cour, jardin, terrasse en terre-plein, église, salle capitulaire, logis abbatial, communs, hôtellerie, grange, pressoir, puits, vivier
Dénominationsabbaye
Aire d'étude et cantonPays Ouest-Charente - pays du Cognac - Jarnac
AdresseCommune : Bassac
Cadastre : 1829 E 369-381 ; 2011 E 218-233 église sur la parcelle E 228, le reste correspond au cloître et aux bâtiments conventuels

L'abbaye a été fondée en 1002 par Wardrade Loriches, comte de la Marche et premier seigneur connu de Jarnac, et son épouse Rixendis, au retour d´un pèlerinage à Rome. Elle a été consacrée vers 1015 par Grimoard, évêque d'Angoulême, et son frère Iso, évêque de Saintes. En 1092, elle est rattachée à l'abbaye de Saint-Jean-d'Angély et redevient libre en 1246. De l´édifice roman du 11e siècle subsiste la base des murs et les premiers niveaux du clocher. L'église a été en grande partie reconstruite sous Guillaume de Vibrac, abbé de 1247 à 1286. La plus grande partie de l´église et le haut du clocher reflètent cette reconstruction dans le style gothique, avec des voûtes d´ogives bombées.

Pillée par les troupes anglo-gasconnes en 1434, elle est restaurée et fortifiée (construction notamment de deux échauguettes sur la façade et d´un mur d´enceinte), sous Henri de Courbon, abbé de 1451 à 1476, qui reconstruit également le logis de l'abbé et le cloître. Le mur du chevet est alors percé d´une grande baie à remplages.

Elle est pillée par les protestants en 1564, adopte la réforme mauriste en 1566 et est à nouveau assiégée et pillée par les catholiques au moment de la bataille de Jarnac en 1569. Les voûtes furent démolies lors de ce deuxième siège puis reconstruites, en 1677 pour la deuxième travée, et en 1688 pour la première. Les bâtiments conventuels ont été construits de 1677 à 1681 pour le bâtiment sud-est, vers 1683 pour l'aile sud-ouest et de 1712 à 1716 au nord-ouest. La construction des stalles a commencé en 1699 sur les dessins de frère Jean Lacoste. Le retable date de 1730.

Le cloître est détruit en 1820. L'église est restaurée en 1874, sous la direction de Warin : soixante chapiteaux sont refaits et douze restaurés par le sculpteur Guimberteau d'Angoulême. En 1884 et 1885, le clocher est restauré par l'entreprise Laboisne sous la direction de Warin. En 1895 et pour quelques années seulement, un séminaire s´installe dans les bâtiments encore utilisables. Depuis 1947, l´abbaye est occupée par les frères missionnaires de Sainte-Thérèse-de-l´Enfant-Jésus. Deux chapiteaux romans provenant de l'ancienne église paroissiale Saint-Nicolas servent de socle à des statues dans la première travée de la nef de l'église abbatiale.

Période(s)Principale : 1er quart 11e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 3e quart 15e siècle , (détruit)
Dates1677, daté par travaux historiques
1688, daté par source
Auteur(s)Auteur : Warin Édouard
Warin Édouard

Inspecteur des édifices religieux du diocèse d’Angoulême, attaché à la commission des monuments historiques (1892).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Guimberteau sculpteur
Auteur : Ballu Albert
Ballu Albert (01/06/1849 - 1939)

Architecte né à Paris en 1849, fils de Théodore Ballu. Admis à l’École  des beaux-arts en 1868, élève de Magne ; architecte en chef des Monuments historiques ( ) chargé de la Charente et la Charente-Maritime ; 15, rue Mansart / 80, rue Blanche, Paris (Delaire, 97 ;  m.h., 34 ; Dict . Paris, I, 25).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Besnard Charles-Henri (architecte)

L´abbaye Saint-Étienne est située dans l´ancien diocèse de Saintes, en bordure d´un bras de la Charente dans le village de Bassac. L´église Saint-Étienne n'est pas orientée : son chœur est au sud-est, sa façade au nord-ouest, le cloître adossé à son mur sud-ouest et les bâtiments conventuels s´organisent autour de ce cloître.

L'église, construite en pierre de taille, présente un plan allongé. Elle est composée de quatre travées couvertes de voûtes d'ogives à huit quartiers, les deux premières constituant la nef et les deux dernières le chœur avec les stalles, séparé de la nef par un jubé en pierre. Deux chapelles voûtées sont accolées au nord-est de la quatrième travée de l'église. Le clocher est adossé du même côté à la troisième travée ; son escalier d´accès est aménagé dans le contrefort séparant la deuxième et la troisième travées.

De l´époque romane ne subsistent que quelques chapiteaux et la base du clocher.

Dans la première travée nef, deux anciens chapiteaux provenant de l´église paroissiale Saint-Nicolas de Bassac ont été remployés comme supports de statues (du côté nord : Saint-Joseph et l´Enfant Jésus, du côté sud : saint Nicolas). Les deux corbeilles (hauteur : 0,36 m, largeur : 0,55 m ; profondeur : 0,33 m) portent le même décor : deux tiges s'entrecroisent, qui ce terminent par une volute à la partie supérieure et par une palmette à la partie inférieure ; en bas, les tiges sont reliées deux par deux par des bagues, ornées comme les tiges et les palmettes d'une série de têtes de clous. Ce thème est répété quatre fois : une sur chaque petite face de la corbeille et deux sur la grande face.

Deux chapiteaux romans, d´une hauteur d´environ 30 cm, surmontent les colonnettes de la fenêtre nord du rez-de-chaussée du clocher. Les deux corbeilles, à peu près semblables, sont ornées sur chaque face de quatre longues tiges retombant à leur extrémité, commune à deux tiges. Entre les huit tiges se dressent sept feuilles à bordure découpée. Au-dessus de l'astragale est placée une rangée de trois ou quatre crossettes. Les tailloirs sont ornés de six fasces.

Les chapiteaux des quatre piles portant la coupole qui couvre le rez-de-chaussée du clocher sont également romans. Chaque corbeille, d´environ 0,40 m de hauteur, et son astragale est taillée dans un seul bloc de calcaire de couleur ocre clair.

Sur le groupe nord-ouest sont figurés, de gauche à droite : deux personnages accroupis, les mains sur les cuisses (celui de gauche est simplement épannelés) ; deux quadrupèdes dissemblables dont la tête commune occupe l'angle supérieur de la corbeille ; deux groupes de larges feuilles disposées les unes au-dessus des autres.

Sur le groupe nord-est sont sculptés, de gauche à droite : aux angles de la corbeille, un groupe de feuilles surmonté d'une grosse crosse de feuillage et accosté de deux crossettes, une palmette occupant la partie basse de chacune des trois faces ; une grande palmette d'angle entre deux demi-palmettes ; deux lionnes adossées à tête commune et, à droite, un loup à la tête retournée.

Sur le troupe sud-est sont représentés, de gauche à droite : deux lionnes affrontées, une patte antérieure levée et la tête tournée vers l'arrière ; un masque humain crachant des feuillages qui se mêlent au reste du décor végétal de la corbeille ; de hautes feuilles disposées sur plusieurs rangées. Sur le groupe sud-ouest se voient, de gauche à droite : un gros masque flanqué de deux importantes crosses de feuillages et, sur la petite face droite, d'un animal ou personnage accroupi ; un animal à visage humain et longue queue bifide faisant face à une palmette ; un chapiteau à larges feuillages gras.

Ces quatre groupes de chapiteaux du clocher ainsi que les deux chapiteaux du côté nord sont datables de la première moitié du 12e siècle.

Le reste de l´église est gothique, avec d´importants remaniements postérieurs.

La façade est encadrée par deux gros contreforts surmontés chacun d'une échauguette. Le portail central, encadré de deux arcatures aveugles, comporte quatre rouleaux, le premier étant polylobé. Le troisième rouleau porte une inscription révolutionnaire : « LE PEUPLE FRANÇAIS RECONNOIT L´ÊTRE SUPRÊME ET L´IMMORTALITÉ DE L´ÂME ». Des chapiteaux sculptés couronnent les colonnes portant les différents rouleaux. Une niche polylobée surmonte l'arcature gauche. Au-dessus d'une corniche, le second niveau se compose d'une baie centrale en plein cintre, encadrée par quatre étroites arcades aveugles portées par des colonnettes. Au-dessus d'une deuxième corniche, le pignon est percé d'archères au niveau du chemin de ronde reliant les deux échauguettes.

Le chevet plat est percé d'une grande baie en arc brisé à remplage gothique.

Le clocher, de quatre étages, de est attenant au nord-est de la troisième travée de l'église. Une coupole sur pendentifs, reposant sur des faisceaux de colonnes à chapiteaux romans (voir plus haut), est située sous le clocher. Les étages présentent sur les quatre faces, trois arcades aveugles au premier étage, deux arcades percées de baies jumelles au second, deux grandes baies au troisième et quatre petites baies au quatrième. Les baies sont encadrées de colonnettes. Le quatrième étage est surmonté d'une flèche conique en maçonnerie et de quatre petits pinacles aux angles.

Les bâtiments conventuels, disposés au sud-est, au sud-ouest et au nord-ouest de l'ancien cloître, sont construits en moellons enduits et comportent un étage carré et un étage de comble, avec élévations à travées, toits à longs pans brisés en ardoise et trois escaliers dans-œuvre tournants à retours avec jours en maçonnerie, dont deux sur voûte en demi berceau et un suspendu. Le rez-de-chaussée est voûté en arc de cloître à lunettes, en berceau brisé asymétrique à lunettes et en voûtes d'arêtes. Le sous-sol est voûté en berceau plein cintre. Le logis de l'abbé comporte deux étages, avec pignons couverts et escalier en vis hors-œuvre. Le cloître détruit était jadis voûté d'ogives. Le long passage couvert menant de la basse-cour au cloître est couvert de six voûtes d'ogives et d'une voûte d'arêtes.

Murscalcaire
enduit partiel
pierre de taille
moellon
Toittuile creuse, ardoise, calcaire en couverture
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau, 2 étages carrés, étage de comble, sous-sol
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
voûte en berceau brisé
voûte en demi-berceau
voûte d'arêtes
voûte d'ogives
coupole en pendentifs
voûte en arc-de-cloître
voûte de type complexe
Couverturesflèche en maçonnerie
toit à longs pans
toit à longs pans brisés
appentis
croupe
pignon couvert
pignon découvert
noue
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu, sur voûte
escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
État de conservationrestauré
Techniquessculpture
vitrail
Représentationsornement végétal, feuille ornement géométrique, palmette, dent de scie, billette, pointe de diamant ornement animal, lion ornement figuré, homme armoiries
Précision représentations

Sujet : ornement géométrique, support : fenêtres ; sujet : blasons, support : clef de voûte, litre funéraire ; sujet : feuillage, support : clef de voûte.

Statut de la propriétépropriété d'une association
propriété d'une personne privée
propriété de la commune
Protectionsclassé MH partiellement, 1880/12/10
classé MH, 1983/06/27
inscrit MH partiellement, 1995/12/04
Précisions sur la protection

Eglise Saint-Etienne : classement par arrêté du 10 décembre 1880. Bâtiment d'entrée : façades et toitures y compris le portail d'entrée ; galerie d'accès au cloître voûtée d'ogives ; cheminée du premier étage. Aire de l'ancien cloître y compris le sol des anciennes galeries. Façades et toitures des trois corps de bâtiment entourant l'aire du cloître y compris la terrasse sur jardin de l'aile sud. Escalier des ailes est, ouest et sud. Salle dite des boiseries dans l'aile sud. Salle dite de l'ancienne prison avec sa cheminée en pierre au rez-de-chaussée de l'aile est. Ancien jardin des Moines (cad. E 219 à 221, 223, 225 à 227) : classement par arrêté du 27 juin 1983. Bâtiments correspondants à l'ancien logis abbatial et aux anciens chais, avec les murs d'enceinte et les portails, ainsi que l'un des jardins de cette abbaye (cad. E 222) et le sol des parcelles sur lesquelles ces éléments sont situés (cad. E 218, 222, 224, 228 à 233) : inscription par arrêté du 4 décembre 1995.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales : F 19 5168, 5261, 5262.

    Archives nationales, Paris : F 19 5168, 5261, 5262
  • Archives nationales : DXIX 101, feuille 559. Lettre du département concernant l'église paroissiale et l'église du monastère de Bassac.

    Archives nationales, Paris : DXIX 101, feuille 559
  • 1117. Charte de paréage de la terre et du bois de Moulède, entre le chapitre et l'abbaye de Bassac, et de toutes les acquisitions ainsi que de l'église à bâtir, du cimetière, du droit curial et des moulins.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : G 330 (Registre). Cartulaire de l'église cathédrale d'Angoulême : F° 52 r°
  • 1817, 1er septembre. Lettre du maire au sous-préfet de Cognac : la charpente de l'église est en très mauvais état et menace ruine. 1822, 16 juin. Adjudication pour la somme de 1790 F pour réparations à l'église (porte en partie sur la réparation et la reconstruction du mur nord après destruction de bâtiments mitoyens). 1822, 4 novembre. Les ouvriers travaillant aux réparations "ont observé que la flèche du clocher surmontée d'une croix est vacillante et à la pente sur la dite église"...

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Bassac
  • 1874-1875, travaux de Warin, architecte. - 1874, 31 mai. Cahier des charges par Warin. - 1874, 21 juin. Adjudication des travaux pour "la restauration de l'intérieur de l'église" à Jacques Delhomme. - 1875, 6 juillet. Décompte des travaux exécutés à l'église de Bassas, signé Warin. - 1875, 10 juillet. Réception définitive des travaux entrepris par le sieur Delhomme.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Bassac
  • 1874-1875, travaux de Warin, architecte. 1874, 3 août. Engagement de Raymond Guimberteau entrepreneur de sculpture à Angoulême, à faire les travaux de sculpture à l'église pour la somme de 2076 F. 1875, 10 février. Mémoire des travaux de sculpture faits à l'église de Bassac par R. Guimberteau, sous la direction de M. Warin, architecte, pour la somme de 1 847 F : 40 chapiteaux à 30 F l'un, 8 à 42 F, 12 à 15 F, 2 coquilles anciennes remises à neuf à 2,50 F l'une, 17 chapiteaux anciens remis à neuf à 8 F l'un, 10 croix de consécration à 3 F l'une.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Bassac
  • 1874-1875, travaux de Warin, architecte. - 1875, 30 janvier. Engagement de M. Ducloux pour les travaux de dallage sur devis de Warin, 16 octobre 1875. Mandat de paiement de 3 800 F. 1875, 12 juillet. Devis des travaux à exécuter à l'intérieur du monument.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Bassac
  • 1878-1879, travaux à l'église. 1878, 14 juillet. Devis des travaux à faire pour consolider la cloche et les bois la supportant (200F) par Camille Sorin, menuisier à Bourg-Charente. 1879, 7 mars. État par Fernandez des travaux faits à l'église et au presbytère de Bassac résultant des dégâts occasionnés par l'ouragan du 20 février (294 F).

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Bassac
  • 1883-1884, travaux de Warin, architecte. 1883, 5 janvier. Devis par Warin. 1886, 2 juin. Décompte des travaux exécutés par Jean Laboisne, entrepreneur à Angoulême, et par Warin, architecte. 1887, 15 février. Mandat de paiement de 12 371 F pour travaux de restauration à l'église à Laboisne Jean.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Bassac
  • 1892. Cloches de l'église. 1892, 18 septembre. Délibération du conseil municipal : trois nouvelles cloches ont été offertes à la commune. La cloche existante, fêlée, doit être refondue pour être "en rapport d'harmonie de son avec celles qui sont offertes". 1892, 27 novembre. La commune doit 90 F, pour la refonte de l'ancienne cloche et fourniture du métal en augmentation, à G. Bollée, fondeur de cloches à Orléans.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Bassac
  • 1820, 18 août. François Nicolas Pineau, juge de paix du canton de Jarnac, architecte de son altesse royale certifie que le sieur Favreau a exécuté les ouvrages selon le devis du 8 août 1818 (construction d'un obélisque sur le terrain Lafaye faisant angle sur le chemin qui va de Triac à Bassac à gauche du Grand-Etang).

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : T (liasse 2)
  • Travaux à l'église. 1879, 20 février. Dégât à la flèche du clocher causé par la tempête. 1883, 5 janvier. Devis de réparation de la façade (restauration des sculptures d'archivolte et des arcatures aveugles, des chapiteaux de la niche du XVe s., des 1e et 2e rangs de frise de la corniche du rez-de-chaussée, des chapiteaux et arcatures de la fenêtre du 1e étage et de la 2e frise de la corniche de cet étage...) et du clocher, par Warin. Montant : 20 300 F. 1884, 31 mars. Engagement de Laboine Jean, entrepreneur à Angoulême.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : T (liasse 2)
  • 1904, 1905, 1908, 1910 : travaux d'Albert Ballu, architecte. 1904, 17 février. Devis de Ballu pour restauration de la couverture et charpente de l'église. Montant 4 589,13 F. 1904, 13 août. Adjudication des travaux à Moreau-Philippon de La Rochelle. 1905, 3 janvier. Devis de A. Ballu pour la restauration de la façade : joints et remplacement de quelques pierres. Montant : 1369,35 F. 1905, 4 mars. Adjudication à Moreau-Philippon. 1908, 5 septembre. Devis de A. Ballu pour réfection des pinacles du clocher et des couvertures (6158,57 F). 1910, 10 février. Autorisation d'entreprendre les travaux.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : T (liasse 2)
  • Archives Départementales Charente : T (liasse 2). Travaux de Charles-Henri Besnard, architecte, 1928-1937. 1928, 15 juin. Devis de Charles-Henri Besnard pour restauration du grand vitrage de l'église et divers petits travaux de consolidation. Montant : 19 358,70F. 1928, 25 septembre. Approbation du marché pour Gibert, maçon.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : T (liasse 2)
  • 1801 : réponse du maire à la circulaire du 15 prairial an IX [4 juin 1801] concernant l'état des édifices cultuels.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 5 V 1
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    2 p., 23 fig ; 2 p; 2 fig Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Documents figurés
  • " Plans de l'abbaye de Bassac ". 3 p. 2e moitié XVIIe s. (Archives nationales. N III Charente 3 1-3.) 1, 2 - Projet pour des installations nouvelles (fruitier, etc.). 1. Pl. pourvu de leg. et explic. ; 2. Pl. " ait par frère Robert Plovier ". Ech. 1-450ème. Leg. 0,360 x 0,465 m. 3 - " Premier plan du monastère de Basaques comme il est à présent ". 1670. Ech. 1-450ème. 0,405 x 0,310.

    Archives nationales, Paris : N III Charente 3 1-3
  • " Plans de l'abbaye de Bassac ". 4 p. 2e moitié XVIIe s. (Archives nationales. N III Charente 5 1-4.) 1 - Ne serait pas de Bassac (nombre de travées différent au cloître). 2 - " Voici le dessein de Bassac tel que nous l'avons conceu estant sur les lieux ". Frère Claude Hervin. Ech. 1-280ème. Leg. 0,35 x 0,37 m. 3 - " Dessein fait par dom Joseph de la Bérodière ". Recto-verso : rez-de-chaussée et 1°. 0,525 x 0,380 m.

    Archives nationales, Paris : N III Charente 5 1-4
  • [Abbaye Saint-Étienne de Bassac]. Dessin de la façade. [Sans date] 277 x 222 mm. Crayon. [Archives de la Direction du patrimoine, Paris, n° 19387/12].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : n° 19387/12
  • " Église de Bassac. Charente. Elévation sur la façade ". Sans lieu ni date [novembre 1883 ? ]. Ech. 10m = 10 cm. 746 x 500 mm. Encre, lavis, aq. (Archives de la Direction du patrimoine, Paris, non coté).

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
  • " Église de Bassac. Charente. Coupe transversale ". Sans lieu ni date [novembre 1883 ? ]. Ech. 10m = 10 cm. 746 x 411 mm. Encre, lavis, aq. (Archives de la Direction du patrimoine, Paris, non coté).

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
  • " Ancienne abbatiale de Saint-Étienne au Bassac ". Façade de l'église. Sans date [2e moitié XIXe s.]. 177 x 121 mm. Héliographie Dujardin. (Archives départementales Charente. 327 P).

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 327 P
  • [Église. Stalles en bois]. Sans date [XXe s.]. 114 x 164 mm. Photographie.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 362 P
  • " Consceptus abbatiae S. Stephani Bassacensis ". Sans date [XVIIe s.]. 405 x 556 mm. Tiré du : Monasticon Gallicanum, pl. 23.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 465 GG
  • " Église de Bassac. Charente ". [Plan]. Sans lieu ni date [novembre 1883]. Ech. 10m = 10 cm. 785 x 500 mm. Encre, lavis. Lég. (Archives de la Direction du patrimoine, Paris, non coté).

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
  • [L'église et l'entrée de l'abbaye]. Sans date [2e moitié XIXe s.]. Eugène Sadoux. 210 x 263 mm. Mine de plomb.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 532
  • [L'église : lutrin]. Sans date [2e moitié XIXe s.]. Eugène Sadoux. 225 x 146 mm. Mine de plomb. (Archives départementales Charente. 533).

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 533
  • [Église : détail des boiseries]. Sans date [2e moitié XIXe s.]. Eugène Sadoux. 279 x 209 mm. Mine de plomb. (Archives départementales Charente. 534).

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 534
  • " 154. Bassac (Charente). V ". [Église. Lutrin de 2,38 m de haut. Aigle : 1,72 m sur 1 m. Sur le socle, cartouches : l'un aux armes d'Orléans, l'autre avec le mot Pax]. Sans date [1ère moitié XXe siècle]. H. Girard, Éditeur, Cognac. Carte postale. [Musée de Cognac : 72.7.26. Cf 75.15.13].

    Musée, Cognac : 72.7.26. Cf 75.15.13
  • " 152. Bassac (Charente). III ". Église. Quarante stalles en bois sculpté. Frise à rinceaux. Sculptures dues au ciseau du frère Jean Lacoste et de Jean de Goullon. Sans date. H. Girard, Éditeur, Cognac. Carte postale. [Musée de Cognac : 72.7.27. Cf 75.15.12].

    Musée, Cognac : 72.7.27. Cf 75.15.12
  • " 153. Bassac (Charente). IV ". Intérieur de l'église. Belles cariatides. Lambris à pilastres cannelés. A droite : belle porte sculptée de la sacristie. Sans date. H. Girard, Éditeur, Cognac. Carte postale. [Musée de Cognac : 72.7.28].

    Musée, Cognac : 72.7.28
  • " A.G.A. 4020. La Charente pittoresque, Bassac, une chambre de l'abbaye avec ses peintures 1715 ". Sans date [1re moitié XXe s.] Éditions A. Gilbert, 225, rue de Bordeaux, Angoulême. Carte postale. [Musée de Cognac : 75.15.14].

    Musée, Cognac : 75.15.14
  • " DB. Bassac (Charente). Vue générale de l'église ". Sans date. Col. Favraud. Carte postale. [Musée de Cognac : 75.15.302].

    Musée, Cognac : 75.15.302
  • " Bassac - 2 " [Église et ancienne abbaye]. Vue de l'est. Carte postale. (B. M. Saintes : I [Recueil de cartes postales]. Départements tome I).

    Bibliothèque municipale, Saintes : [Recueil de cartes postales]. Départements tome I
  • " Bassac - 4 " [Intérieur de l'église, les stalles]. Carte postale. (B. M. Saintes : I [Recueil de cartes postales]. Départements tome I).

    Bibliothèque municipale, Saintes : [Recueil de cartes postales]. Départements tome I
  • " Bassac. L'abbaye de Saint-Étienne de Bassac fut fondée vers l'an 1002, par Wardrade ". Sans date. 102 x 60 mm. Lithographie. (Archives Société archéologique et historique de Charente, Angoulême).

    Société archéologique et historique de la Charente, Angoulême
  • " Bassac. Façade principale du couvent ". Sans date. Éditions M. Favraud, Bassac. 140 x 91 mm. Carte postale. (Archives Société archéologique et historique de Charente).

    Société archéologique et historique de la Charente, Angoulême
  • " Bassac ". [Abbatiale. Façade, profils de baies, chapiteau. 1844. Abadie]. 237x300 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 20, vue 75].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : Carnet 20, vue 75
  • [Bassac. Abbatiale. Élévation latérale, divers profils de piliers. 1844. Abadie]. 237x300 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 20, vue 77].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : Carnet 20, vue 77
  • " Bassac ". [Plan. 1844. Abadie]. 237x300 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 20, vue 78].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : Carnet 20, vue 78
  • " Bassac ". [Abbatiale. Coupe longitudinale, stalles. 1844. Abadie]. 237x300 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 20, vue 79].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Bibliographie
  • Anonyme. Abbayes. Archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis, tome 10, 1882.

    p. 259-261
  • Le Pays de France. Tome 3, fascicule 16 : Poitou, Angoumois, Aunis, Saintonge. Photog : Neurdein. Paris : Hachette, s. d.

    p. 22
  • Ardouin, A. Excursion archéologique du 6 juillet 1933. Recueil de la Commission des Arts de la Charente-Inférieure, tome 21, 1933-1939.

    p. 97-98
  • Audiat, Louis. Le diocèse de Saintes aux XVIIe et XVIIIe siècles, hôpitaux, communautés religieuses, abbayes, etc. Archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis, tome 23, 1894.

    p. 350-352
  • Bauchal, Charles. Nouveau dictionnaire biographique et critique des architectes français. Paris : Librairie générale de l'architecture, 1887.

    p. 82, 142-143
  • Biais, Émile. Communication à la séance du 10 avril 1889. Bulletin de la société archéologique et historique de la Charente, cinquième série, tome 11, 1889.

    p. XLIV
  • Biais, Émile. Communication à la séance du 8 avril 1891. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, sixième série, tome 1, 1890-1891.

    p. CXXX-CXXXI
  • Biais, Émile. Liste des monuments classés à ce jour dans la Charente. Communication à la séance du 11 mai 1904. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, septième série, tome 4, 1903-1904.

    p. CX
  • Blomme, Yves. L'architecture gothique en Saintonge et en Aunis. Saint-Jean-d'Angély : Bordessoules, 1987.

  • Blomme, Yves. L'église abbatiale Saint-Étienne de Bassac. Congrès archéologique de France, Charente, 1995, Paris, 1999.

    p. 93-98
  • Boissonnade, Prosper. L'ascension, le déclin et la chute d'un grand état féodal du Centre-Ouest. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 8e série, tome 25, 1935.

    p. 16, 65
  • Cadet, Alberte. Les cloches de nos provinces. Société d'Etudes folkloriques du Centre-Ouest, 1972, numéro spécial.

    p. 155, 157
  • Castaigne, J. F. Eusèbe. Communication à la séance du 18 mars 1879. Bulletins de la société archéologique et historique de la Charente, cinquième série, tome 2, 1878/1879.

    p. LXXV
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge 1952-1961. T. 3, Saintes : Delavaud, 1959.

    p. 34-36
  • Crozet, René. La primitive église de Jarnac. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1959.

    p. 71
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 21, 57, 86, 95, 96, 108, 109, 110, 122, 172
  • Cousin, Abbé. Histoire de Cognac, Jarnac, Segonzac et d'un grand nombre de localités entre Saintes et Châteauneuf, Archiac et Rouillac, Pons et Saint-Jean-d'Angély dans leurs rapports avec l'histoire générale de la France depuis les temps celtiques jusqu'à l'an 1882. Bordeaux : Impr. Gounouilhou, 1882.

    p. 118-122, 316, 345
  • Daras, Charles. Anciens châteaux, manoirs et logis de la Charente. Bulletins de la société archéologique et historique de la Charente, 1966.

    p. 65
  • Daras, Charles. Anciens châteaux, manoirs et logis de la Charente. Edition revue et complétée. Editions Coquemard ; Angoulême, 1968. Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1966.

    p. 25
  • Daras, Charles. Dictionnaire des églises de France, tome IIIc. Paris : Laffont, 1967.

    p. 20
  • Daras, Charles. Les remaniements de l'architecture religieuse en Angoumois au cours de la guerre de Cent Ans. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1949-1950.

    p. 12-13, 20, 25
  • Daras, Charles. L'orientalisme dans l'art roman en Angoumois. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1936.

    p. 71
  • Daras, Charles. Les façades des églises romanes ornées d'arcatures en Charente. Leur origine, leur filiation. Bulletin monumental, tome 119, 1961.

    p. 134 n.3
  • Denyse, abbé Jules. L'abbaye royale de Saint-Étienne de Bassac de l'ordre de Saint-Benoît et de la congrégation de Saint-Maur. Bulletin de la société archéologique et historique de la Charente, cinquième série, tome 3, 1880.

    3-97
  • Depoin, J. Les comtes héréditaires d'Angoulême de Vougrin 1er à Audoin II (869-1032). Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 7e série, tome IV, 1903/1904.

    p. 21-22
  • Dexant, Didier. Essai d'inventaire des cadrans solaires charentais. Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1975-1976.

    p. 184
  • Dubourg-Noves, Pierre. Quelques réflexions sur les églises à coupoles des diocèses d'Angoulême et de Saintes. Bulletin de la société des Antiquaires de l'Ouest, 4e série, t. 15, 1979-1980.

    p. 453, 456, 477
  • Eygun, François. Art des pays d'Ouest. Paris : Arthaud, 1965.

    p. 148, 173
  • Flouret, Jean. La crypte de l'église des Jésuites de La Rochelle (suite). Fouille de la salle du Moyen Âge. Bulletins de la société des Antiquaires de l'Ouest, quatrième série, t.13, 1975/1976.

    p. 422
  • George, Jean. Aperçu général sur les églises de la Charente. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 8ème série, tome 22, 1932.

    p. 30
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 27-29
  • Gellibert des Séguins, Ernest. Communication à la séance du 5 novembre 1862. Bulletins de la société archéologique et historique de la Charente, troisième série, tome 4, 1862.

    p. 194
  • Gigon, docteur Claude. Communication à la séance du 18 février 1863. Bulletins de la société archéologique et historique de la Charente, quatrième série, tome 1, 1863.

    p. XXI-XXII
  • Girard, René. Excursion du 8 juin. Bulletins de la société historique et archéologique des amis des antiquités de Parthenay, tome 18, 1969.

    p. 4-5
  • Héliot, Pierre. Les églises abbatiales de Saint-Maixent, de Celles-sur-Belle et l'architecture poitevine. Mémoires de la Société des Antiquaires de l'Ouest, 4e s., t. 2, 1955.

    p. 118-119, 121
  • Héliot, Pierre. Les portails polylobés de l'Aquitaine et des régions limitrophes. Bulletin monumental, tome 104, 1946.

    p. 66 n.8, 72 n.1, 74 n.1
  • Héliot, Pierre. Remarques sur les survivances médiévales dans l'architecture française des XVIIe et XVIIIe siècles. Bulletins de la Société des Antiquaires de l'Ouest, 3e série, t. 13, 1942-1945.

    p. 290
  • Jalabert, Denise. Clochers de France. Paris, Picard, 1968.

    p. 27
  • La Martinière, Jules de. Communication à la séance du 12 décembre 1906. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, septième série, tome 7, 1906-1907.

    p. XLIV
  • Lefèvre-Pontalis, Eugène. L'école du Périgord n'existe pas. Bulletin monumental, tome 82, 1923.

    p. 34
  • Martin-Civat, Pierre. Annales et chronique de Saint-Même-les-Carrières. Bulletin de l'Institut historique et archéologique de Cognac et du Cognaçais, tome 2, n° 3, 1963.

    p. 85
  • Martin-Civat, Pierre. Histoire de Cognac et du Cognaçais des origines à nos jours. Tome premier. Bulletin de l'Institut historique et archéologique de Cognac et du Cognaçais, 1979, tome 3, n° 7, 1977-1979.

    p. 134-135
  • Marvaud, François. Études historiques sur la ville de Cognac et l'arrondissement. Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente, deuxième série, tome 2, 1856-1858.

    p. 1ère partie, p. 70-71, 379 ; 2e partie, p. 18
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 98, 251, 252, 273, 319-320
  • Mussat, André. Le style gothique dans l'Ouest de la France. Paris : Picard, 1963.

    p. 320, 403
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 2, 1892.

    p. 47
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 427-429, 474-486
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 124-126, 219, 454-456
  • Rey, Louis. Compte-rendu de l'excursion du 22 juin 1939. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1939.

    p. LVI
  • Rhein, André. Bassac. Congrès archéologique de France, Angoulême, 79e session, tome 1, 1912.

    p. 398-406
  • Riou, Yves-Jean. L'abbaye mauriste de Bassac et son mobilier. Congrès archéologique de France, Charente, 1995, Paris, 1999.

    p. 99-109
  • Ternet, Sylvie. Les églises romanes d'Angoumois. Tome I. Bâtisseurs et modes de construction en Angoumois roman. Paris : Le Croît vif, 2006.

    p. 219, 246
  • Ternet, Sylvie. Les églises romanes d'Angoumois. Tome II. 75 églises de l'Angoumois roman. Paris : Le Croît vif, 2006.

    p. 624
  • Tricoire, abbé P.-G. Engolismenses episcopi [évêques d'Angoulême]. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 6e série, tome I, 1890/1891.

    p. 49
  • Veillon, Pierre. Compte-rendu de l'excursion du 28 juillet 1891. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, sixième série, tome 1, 1890-1891.

    p. CLXIX-CLXXIV

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Riou Yves-Jean - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.