Dossier IA19001046 | Réalisé par
Tézière Stéphanie (Rédacteur)
Tézière Stéphanie

Chargée d'étude Atemporelle - Prestation de service 2014-2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Abbatiale Saint-Martin actuellement cathédrale Notre-Dame
Auteur
Copyright
  • (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Limousin - Tulle
  • Commune Tulle
  • Adresse 2 rue Roc la Pierre
  • Cadastre 2014 AX 252
  • Dénominations
    abbaye
  • Vocables
    Saint-Martin, Notre-Dame
  • Destinations
    cathédrale

La construction de l’abbatiale actuelle est entreprise en 1103 par Guillaume de Carbonnières aidé par les puissantes familles du bas-limousin et le Pape Urbain II de passage à Tulle. En 1317, le diocèse de Tulle est érigé sur le territoire du Bas-Limousin qui relevait de l’Évêché de Limoges. L’église abbatiale est alors promue Cathédrale et l’Abbé Arnaud de Saint-Astier est promu à la dignité d’évêque. En 1792, le culte cesse d’y être célébré, l’édifice est pillé et saccagé. On y stocke du fourrage, puis on y installe une fabrique de canons. En 1794 un arrêté ordonne sa démolition, mais le citoyen Laval, adjudicataire, sauve l’édifice de la destruction totale. En 1796, la coupole surmontant la croisée du transept s’effondre, et avec elle, le transept, le chœur, le chevet. En 1805, la construction d’un mur de remplissage permet de sauver la nef et de rendre cette partie de la cathédrale au culte. Ce mur devient l’actuel chevet plat de la cathédrale qui reste amputée de presque la moitié de sa longueur. Les premières restaurations connues sur le cloître sont effectuées dès le18e siècle, comme l’atteste la clé d’une voûte de la galerie ouest portant la date de 1711. Mais c’est après le classement au titre des monuments historiques, en 1862, de la cathédrale et du cloître que sont réalisés les travaux les plus importants. La première grande campagne débute en 1873 et s’attache à la restauration de l’aile ouest du cloître. L’essentiel des parements extérieurs ainsi que les galeries d’étage sont repris. Jusqu’à la fin des années 1920, plusieurs opérations successives s’emploient à aménager le bâtiment ouest pour y installer le musée municipal. Parallèlement, une sacristie est installée sur l’aile est où les baies de la chapelle Notre-Dame du Chapitre sont rouvertes. En 1929, une partie de la voûte de la dernière travée sud-est est restituée. En 1997, débute une série d’interventions de réfection des couvertures de la nef qui s’achève par la restauration des couvertures des bas-côtés de la cathédrale en 2007. En 2010 et 2011 une campagne de restauration sur l’aile orientale du cloître, dans la continuité des travaux anciens. Cette opération s’est accompagnée de la reconstitution d’une clé de voûte copiée et complétée à partir d’une clé ancienne lacunaire conservée dans le dépôt lapidaire. Enfin, les polychromies du chapiteau de l’angle sud de l'aile est du cloître ont été restituées d'après les vestiges conservés. Enfin, en 2013-2014, le clocher-porche est restauré.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 12e siècle
    • Secondaire : 1er quart 18e siècle
    • Secondaire : 4e quart 18e siècle
    • Secondaire : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle
    • Secondaire : 1er quart 21e siècle
  • Dates
    • 1711, porte la date

De l’époque romane, ne subsiste que la travée orientale de la nef ainsi que le clocher-porche. Les fenêtres à double lancette, ornées de motifs trilobés ou quadrilobés, rappellent celles de la cathédrale de Limoges. Les piliers d’angle s’achèvent par des tourelles couronnées de lanternons à flèche, à l’imitation de la flèche centrale qui culmine à plus de 72 mètres de hauteur.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
    • gneiss moellon
  • Toits
    tuile, ardoise
  • Plans
    plan allongé
  • Étages
    3 vaisseaux
  • Couvrements
    • voûte d'ogives
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
    • appentis
    • flèche polygonale
  • Typologies
    clocher porche ; chevet plat
  • Statut de la propriété
    propriété de l'Etat
  • Protections
    classé MH, 1862
  • Précisions sur la protection

    Classement par liste concerne la cathédrale et le cloître.

Documents d'archives

  • AD Corrèze. Série Fi ; Sous-série 23 Fi : 49413-49414. Tulle, cathédrale : inauguration du nouveau vitrail par J.J. Gruber (s.d.).

    Archives départementales de la Corrèze, Tulle : 23 Fi 49413 - 49414
  • AD Haute-Vienne. Série W ; sous-série 1279 W : 74. Conservation régionale de bâtiments de France, puis conservation régionale des monuments historiques. Monuments historiques en Corrèze, 1970-1981.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : 1279 W 74
  • AD Haute-Vienne. Série W ; sous-série 1279 W : 77. Conservation régionale de bâtiments de France, puis conservation régionale des monuments historiques. Monuments historiques en Corrèze, Opérations d'entretien et de restauration des monuments historiques, programmation : Tulle, cathédrale. Mise en place d'un vitrail central dans le mur est (1973-1981).

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : 1279 W 77
  • AD Haute-Vienne. Série W ; sous-série 2121 W : 111. Conservation régionale des monuments historiques. Tulle. Cathédrale : réfection des vitraux, 1972-1983.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : 2121 W 111

Bibliographie

  • [Exposition. Seilhac. 1987]. Avec Marc Chagall et les maîtres-verrier en Corrèze, vitrail et art contemporains, 1955-1987 : exposition présentée à Seillhac durant l'été 1987. Ed. Association pour la sauvegarde et l´étude du patrimoine artistique corrézien, 1987.

    Archives départementales de la Corrèze, Tulle : non coté
Date d'enquête 1992 ; Dernière mise à jour en 1993
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel
(c) Monuments historiques
Tézière Stéphanie
Tézière Stéphanie

Chargée d'étude Atemporelle - Prestation de service 2014-2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers